Retour

Les États européens font-ils suffisamment pour protéger les droits de l’enfant ?

présidence du Comité des Ministres Strasbourg 13 novembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Marija Pejčinović Burić

Marija Pejčinović Burić

Une conférence internationale de deux jours sur les droits de l'enfant a débuté aujourd’hui à Strasbourg dans le cadre de la présidence française du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe. Elle examine les mesures prises par les États européens pour promouvoir la protection des droits de l'enfant et les défis qui subsistent.

Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, et Adrien Taquet, Secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance (France) ont ouvert la conférence.

Dans son allocution, la Secrétaire Générale a déclaré qu'il y a encore des « zones d’ombre », dans de domaine de la protection des droits de l'enfant « des domaines où l'action est insuffisante, souvent parce que les enjeux en la matière prêtent à controverse et que les dirigeants ne sont pas disposés à s’en occuper ». Parmi ces questions « taboues » figurent les enfants qui sont perçus comme un danger pour la société : les mineurs en conflit avec la loi, ceux qui grandissent dans des familles radicalisées ou les enfants qui commettent des agressions sexuelles sur d’autres enfants. Quel traitement et quelle protection faut-il assurer aussi bien aux victimes qu’aux agresseurs, qui ont d’abord et avant tout besoin de soutien mais qui sont souvent privés de liberté et se trouvent face à un système de justice pénale conçu pour des adultes ? Il s’agit là d’une question particulièrement difficile à traiter.

« Lorsque les systèmes de protection sont défaillants, il faut le reconnaître » a souligné Mme Pejčinović Burić au moment d’évoquer la violence institutionnelle, autrement dit les abus commis sur des enfants dans des lieux où ils devraient se sentir en sécurité pour vivre, apprendre et pratiquer leurs loisirs et leurs activités sportives.

  • Lire l'intégralité du communiqué de presse : Les États européens font-ils suffisamment pour protéger les droits de l’enfant ?

Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter