Retour

Chypre prend des mesures prometteuses de lutte contre la corruption

Chypre prend des mesures prometteuses de lutte contre la corruption, mais de nombreux résultats doivent encore se concrétiser, déclare le groupe anticorruption
Groupe d’États contre la corruption (GRECO) Strasbourg 6 septembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Chypre prend des mesures prometteuses de lutte contre la corruption

Dans un nouveau rapport évaluant les mesures prises par les autorités Chypriotes pour se conformer à ses recommandations, le Groupe d'États contre la corruption du Conseil de l’Europe (GRECO) dresse un bilan contrasté (voir la version grecque du rapport).

Si à peine deux des 16 recommandations relatives à la prévention de la corruption en lien avec des membres du Parlement, des juges et des procureurs ont été pleinement mises en œuvre, huit ont été partiellement mises en œuvre et toutes sont en cours d’application à des degrés divers.

Le GRECO salue certes la publication des déclarations de patrimoine des parlementaires sur un site officiel – y compris leurs revenus provenant d’activités extérieures privées – mais il souhaiterait une plus grande transparence, notamment sur les biens mobiliers. De plus, une recommandation du GRECO visant à faire contrôler les déclarations de patrimoine des parlementaires par un mécanisme indépendant et effectif n’est pas encore pleinement mise en œuvre.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter