Retour

S.A.R. la Princesse Héritière de Danemark : "nous ne pouvons pas tenir les droits de l’homme pour acquis"

Session de l'Assemblée parlementaire Strasbourg 23 janvier 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
S.A.R. la Princesse Héritière de Danemark

S.A.R. la Princesse Héritière de Danemark

La protection des droits de l’homme ne peut pas être tenue pour acquise, a déclaré aujourd’hui la Princesse Héritière Marie de Danemark devant l’Assemblée, insistant sur la nécessité de transmettre aux nouvelles générations les principes et valeurs qui fondent ces droits.

« Bien que les droits de l’homme aient pour chacun d’entre nous un caractère absolu, ils sont aussi fragiles (…) Nous ne devons pas les tenir pour acquis, ni nous attendre à ce qu’ils soient toujours accordés », a-t-elle déclaré aux parlementaires réunis à Strasbourg, s’exprimant à l’occasion de la présidence semestrielle du Conseil de l’Europe par le Danemark.

« Ces droits sont les libertés fondamentales qui appartiennent à chaque personne dans le monde, de la naissance à la mort. Ils s’appliquent indépendamment du lieu où l’on se trouve, de ce en quoi en croit et de la manière dont on choisit de vivre sa vie ».

La Princesse Héritière a salué les réalisations du Conseil de l’Europe, qui « définissent des normes élevées que le reste du monde peut appliquer », tout en reconnaissant que d’immenses difficultés s’opposent encore à ce que ces droits soient garantis dans le monde entier.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter