Retour

La Commissaire Mijatović exhorte les autorités azerbaïdjanaises à respecter la liberté d’expression, à améliorer l’accès aux avocats et à protéger les droits des personnes déplacées dans le pays

Commissaire aux droits de l'homme Strasbourg 11 décembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
The Commissioner with children in an IDP settlement in the old dormitories of the Technical University in the Yasamal district in Baku, Azerbaijan

The Commissioner with children in an IDP settlement in the old dormitories of the Technical University in the Yasamal district in Baku, Azerbaijan

La Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović, a rendu public aujourd’hui le rapport sur sa visite en Azerbaïdjan, qui comporte des recommandations sur la manière de garantir la liberté d’expression, d’augmenter le nombre des avocats et la qualité de l’assistance juridique dans le pays, et de renforcer l’autonomie des personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDI).

La Commissaire regrette qu’aucun progrès n’ait été réalisé concernant la protection de la liberté d’expression. Les journalistes et les militants actifs sur les réseaux sociaux qui expriment leur désaccord avec les autorités ou qui les critiquent continuent à être privés de liberté pour divers motifs, fondés sur des accusations peu crédibles. Dunja Mijatović demande une nouvelle fois aux autorités de libérer toutes les personnes détenues à cause des opinions qu’elles ont exprimées et de mettre pleinement en œuvre plusieurs arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme relatifs à des restrictions arbitraires de la liberté d’expression.

La Commissaire émet des doutes sur la légalité des interdictions de voyager imposées à des dizaines de journalistes, d’avocats, de militants politiques et de défenseurs des droits de l’homme. Elle souligne que les autorités doivent se garder d’imposer des interdictions de voyager arbitraires ou disproportionnées et doivent lever immédiatement celles qui sont en contradiction avec le droit de quitter le pays. La Commissaire recommande aussi de dépénaliser la diffamation et de faire en sorte que la législation et la pratique concernant la liberté d’internet soient conformes aux normes européennes.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter