Retour

Une meilleure formation de la police pour prévenir les crimes de haine contre les Roms

Roms et Gens du voyage Strasbourg 21 juin 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Une meilleure formation de la police pour prévenir les crimes de haine contre les Roms

Une conférence du Conseil de l’Europe à Odessa (Ukraine), les 24 et 25 juin, réunira des représentants des forces de police de la République de Moldova, de Slovaquie et d’Ukraine pour débattre du problème des crimes de haine contre les Roms dans ces trois pays et des moyens d’améliorer la prévention de ces crimes. La conférence se tiendra dans les locaux de l’Université d’État des affaires intérieures d’Odessa.

D’après la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) du Conseil de l’Europe, « il semble que les Roms soient la cible la plus fréquente de la violence raciste » en Ukraine.

Si les autorités ukrainiennes se sont penchées sur le problème à certaines occasions, les auteurs de nombreuses agressions racistes jouissent d’une quasi-impunité, selon des ONG présentes sur le terrain. Entre le 21 avril et le 15 juillet 2018, une série d’attaques brutales ont visé les communautés roms ukrainiennes.

Pour ce qui est de la République de Moldova, l’ECRI a récemment mis en garde contre le risque d’une montée du discours de haine et d’une augmentation des crimes de haine contre les Roms et d’autres groupes vulnérables. Quant à la situation en République slovaque, elle indique que la société civile et des organisations internationales dénoncent les comportements abusifs de la police à l’égard des Roms et les mauvais traitements qu’ils subissent.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter