Retour

Le blocage arbitraire d’internet porte atteinte à la liberté d’expression

Commissaire aux droits de l’homme Strasbourg 26 septembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
www.shutterstock.com

www.shutterstock.com

Le blocage d’internet est un phénomène répandu dans les États membres du Conseil de l’Europe », déclare Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, en publiant aujourd’hui un nouvel article dans le carnet des droits de l’homme.

« Ses effets sur la liberté d’expression ont été mis en évidence dès 2011, lorsque l’ancien Rapporteur spécial de l’ONU sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression, Frank La Rue, a décrit dans son rapport annuel certains des moyens par lesquels les États censuraient de plus en plus les informations en ligne, notamment le recours au blocage arbitraire. Dans ce rapport, le blocage est défini comme une série de « mesures prises pour empêcher un utilisateur final d'avoir accès à certains contenus », mesures qui consistent notamment à « empêcher les utilisateurs d'accéder à certains sites Web, aux adresses de protocole Internet (IP), aux extensions de nom de domaine. »

Lire l'intégralité de l'article du Commissaire aux droits de l'homme - Le blocage arbitraire d’internet porte atteinte à la liberté d’expression


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter