Retour

Le prix Václav Havel 2022 décerné à Vladimir Kara-Murza, leader de l’opposition russe actuellement en prison

Prix Václav Havel pour les droits de l'homme Strasbourg 10 octobre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le prix Václav Havel 2022 décerné à Vladimir Kara-Murza, leader de l’opposition russe actuellement en prison

Le 10ème Prix Václav Havel pour les droits de l'homme, qui récompense des actions exceptionnelles de la société civile en faveur des droits humains, a été décerné à Vladimir Kara-Murza, leader de l’opposition russe actuellement en prison.

Le Prix, d'un montant de 60 000 euros, a été remis lors d'une cérémonie spéciale organisée à l'ouverture de la session plénière d’automne de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), à Strasbourg.

Vladimir Kara-Murza est un homme politique, écrivain et historien russe. Il est l’un des leaders de l’opposition dans la Fédération de Russie, un critique constant du gouvernement russe, et co-fondateur du Comité anti-guerre russe créé pour s’opposer à l'invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine. M. Kara-Murza, qui a fait l’objet de deux tentatives d’empoisonnement, a été arrêté et emprisonné en avril 2022 et a été accusé de trahison, ainsi que d'autres chefs d’accusation, ce qui pourrait le maintenir derrière les barreaux pendant de nombreuses années.

En acceptant le prix en son nom, l'épouse de M. Kara-Murza, Yevgeniya, a déclaré qu'elle ne pouvait être plus fière de son mari. Elle a lu une déclaration de ce dernier dans laquelle il dédie sa victoire aux milliers de Russes qui ont exprimé leur opposition à la guerre en Ukraine, et s'engage à ce qu'une « Russie pacifique, démocratique et sans Poutine » revienne un jour au Conseil de l’Europe.

En remettant le prix, le Président de l'APCE, Tiny Kox, qui a présidé le jury, a déclaré : « Malgré les risques, Vladimir Kara-Murza a eu le courage de retourner dans son pays pour poursuivre son combat, alors même qu’il aurait eu la possibilité de rester en sécurité. [...] Il faut un courage incroyable dans la Russie d'aujourd’hui pour s'opposer au pouvoir en place. Aujourd’hui, M. Kara-Murza fait preuve de ce courage, depuis sa cellule de prison. »

Les deux autres nominés pré-sélectionnés étaient la Coalition Arc-en-ciel/Campagne pour les droits des LGBTQIA+, un regroupement d’organisations de défense des droits humains, de groupes de défense des droits LGBTQIA+ et d'autres mouvements civiques en Hongrie, et la Coalition Ukraine 5 AM, un regroupement d’organisations ukrainiennes de défense des droits humains dont l’objectif est de découvrir, documenter, collecter et préserver des preuves, tout en sensibilisant l’opinion publique aux crimes de guerre et aux crimes contre l’humanité présumés commis en Ukraine pendant la guerre.

Le Prix Václav Havel des droits de l’homme est décerné chaque année par l'APCE, en partenariat avec la Bibliothèque Václav Havel et la Fondation Charte 77, « pour récompenser des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits humains en Europe et en dehors du continent ». Il consiste en une somme de 60 000 euros, un trophée et un diplôme.

Depuis sa création, le Prix a été décerné successivement à la militante bélarusse des droits de la personne Maria Kalesnikava (2021), Loujain Alhathloul, militante saoudienne des droits des femmes (2020), conjointement à Ilham Tohti et à l'Initiative des jeunes pour les droits de l'homme (2019), Oyub Titiev (2018), Murat Arslan (2017), Nadia Murad (2016), Ludmilla Alexeeva (2015), Anar Mammadli (2014) et Ales Bialiatski (2013).


 Video


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter