Retour

La Commission contre le racisme et l’intolérance publie des conclusions sur la Russie et la Lettonie

Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) Strasbourg 5 octobre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Commission contre le racisme et l’intolérance publie des conclusions sur la Russie et la Lettonie

La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) a publié ses conclusions sur la mise en œuvre des recommandations prioritaires qu’elle a adressées en 2019 à la Russie et à la Lettonie.

Dans ses conclusions, l’ECRI se déclare préoccupée par la non-mise en œuvre par la Russie des recommandations prioritaires concernant la création d’un organe indépendant de la police et du parquet chargé d’enquêter sur toutes les plaintes contre la police, ainsi que l’abolition de l’interdiction de communiquer des informations sur l’homosexualité aux mineurs, conformément à l’arrêt de 2017 de la Cour européenne des droits de l’homme dans l’affaire Bayev et autres c. Russie.

Dans ses conclusions sur la Lettonie, l’ECRI conclut que le pays a mis en œuvre une recommandation, en l’occurrence l’attribution automatique de la nationalité lettone aux enfants nés de parents « non-ressortissants ». Cependant, la Commission considère que les mesures prises pour lutter contre les infractions motivées par la haine sont insuffisantes. En particulier, la police de proximité ne constitue pas une solution acceptable qui puisse se substituer à la création d’une unité spécialisée au sein de la police d’État, comme l’ECRI le recommande dans son rapport de 2019. En effet, l’exercice d’une police de proximité, s’il est assuré de manière effective, peut être une mesure utile en plus de la création d’une unité spécialisée dans le traitement des infractions motivées par la haine à caractère raciste, homophobe ou transphobe, mais ne constitue pas une solution de substitution adéquate.

 

Les conclusions publiées par l’ECRI ne concernent que les deux recommandations spécifiques adressées à chacun de ces pays pour lesquelles une mise en œuvre prioritaire a été demandée. Elles n’ont pas pour objet de donner une analyse complète de l’ensemble des faits nouveaux survenus dans la lutte contre le racisme et l’intolérance en Russie et en Lettonie. Cette analyse sera l’objet des prochains rapports de monitoring complets, qui seront publiés en 2024.


 Press release
Council of Europe body concerned by the non-implementation by Russia of its priority recommendations on police complaints mechanism and on abolishing the so-called “gay propaganda” legislation


 Press release
Latvia: Anti-racism Commission welcomes automatic recognition of Latvian citizenship for children born to “non-citizens”, but considers action against hate crime to be insufficient

 


 Communiqué de presse
Un organe du Conseil de l’Europe s’inquiète de l’absence de mise en œuvre par la Russie de ses recommandations prioritaires sur le mécanisme de plainte contre la police et sur l’abolition de la législation dite de propagande gay


 Communiqué de presse
Lettonie : la Commission contre le racisme se félicite de la reconnaissance automatique de la nationalité lettone aux enfants nés de « non-ressortissants », mais considère l’action menée contre les crimes de haine insuffisante


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter