Retour

Se souvenir des victimes homosexuelles de la Seconde Guerre mondiale’Holocauste

Paris (France) 27/03/2015
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Se souvenir des victimes homosexuelles de la Seconde Guerre mondiale’Holocauste

« Nous n’oublierons pas les souffrances du passé et nous œuvrerons chaque jour pour qu’elles ne se reproduisent pas à l’avenir » a déclaré Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe, en ouverture du colloque « Être homosexuel/le en Europe au temps de la Seconde Guerre mondiale », le 27 mars 2015, à Paris.

Les survivants ont souvent préféré se taire, par peur ou par honte, et on sait encore assez peu de chose sur le sort des personnes homosexuelles envoyées dans les camps de concentration nazis.

Le nombre de témoins directs de la Deuxième Guerre mondiale diminuant avec le temps, le Conseil de l’Europe travaille à entretenir la mémoire de toutes les victimes du régime nazi avec son programme « Transmission de la mémoire de l’holocauste et prévention des crimes contre l’humanité ».

Ce colloque était organisé par le Conseil de l’Europe, le CNRS et l’Université Paris Sorbonne.


Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web
Dernière publication Dernière publication