L'organisation de séminaires ministériels vise à encourager les ministres de l'éducation des pays signataires de la Convention culturelle de 1954 à ancrer un enseignement obligatoire de la mémoire de l'Holocauste, en tant que mesure préventive contre le développement de crimes contre l'humanité.

Les séminaires ministériels se déroulent sur des lieux authentiques de mémoire et constituent des « actions de conscientisation », permettant aux ministres de présenter leurs initiatives en la matière, ce qui constitue des dynamiques de progrès et d'émulation forte.

Ces lieux de mémoire authentique sont situés près de villes avec un patrimoine culturel rappelant l'existence passée d'un patrimoine culturel juif. Ces séminaires permettent aux participants de découvrir la richesse du patrimoine culturel juif témoignant de la vie avant l'Holocauste et, fort heureusement, de montrer qu'une vie juive a retrouvé une place après l'Holocauste.

Dernière publication Dernière publication