Retour

Nouveau programme de formation pour procureur-e-s et juges afin de lutter contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique au Kosovo*

Pristina 18/03/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Nouveau programme de formation pour procureur-e-s et juges afin de lutter contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique au Kosovo*

Le 5 mars dernier, le Chef du Bureau du Conseil de l’Europe à Pristina, Frank Power, et Merita Limani, Chargée du projet ''Renforcer la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique - Phase II'' ont rencontré Enver Fejzullahu, Directeur exécutif de l'Académie de Justice, afin de lui remettre le nouveau curriculum développé pour la formation des formateurs de l'Académie pour lutter contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique. Le programme de formation a été élaboré conjointement par le Conseil de l'Europe et l'Académie de Justice, en étroite consultation avec un groupe de travail composé des principales autorités du secteur.

Le programme d'études nouvellement élaboré est un outil important afin de garantir que les juges et les procureur-e-s soient formé-e-s selon les normes internationales les plus élevées dans ce domaine, et notamment conformément à la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul).

Le Conseil de l'Europe entretient une coopération de longue date avec l'Académie de Justice, et continuera à apporter son soutien au renforcement des capacités de l'Académie dans la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, en mettant en œuvre des sessions thématiques de formation pour les procureur-e-s, les juges et autres professionnel-e-s de la justice dans ce domaine.

  • Manuel de formation pour les procureur-e-s et les juges ANG / ALB / SRB
  • Outil de ressources de formation ANG / ALB / SRB

*Toute référence au Kosovo, qu'il s'agisse de son territoire, de ses institutions ou de sa population, doit être entendue dans le plein respect de la Résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies et sans préjuger du statut du Kosovo.