Le LDPP a mis en œuvre les principes de la Convention-cadre de Faro (sur la valeur du patrimoine culturel pour la société) et de la Convention de Florence (sur le paysage européen). Il a apporté une contribution spécifique aux principales priorités politiques du Conseil de l’Europe: renforcer la démocratie européenne; promouvoir une gouvernance plus efficace et plus transparente; mettre en œuvre de nouveaux modèles de développement intégrés et durables.

Ces projets pilotes territoriaux et localisés s’appuyaient sur quelques principes clés: la population comme acteur du développement, le patrimoine comme ressource, des synergies au service d’un projet commun.

Les objectifs du LDPP étaient les suivants: valoriser et gérer les patrimoines culturels, naturels et humains locaux comme des ressources durables et un bien commun; aménager et développer socialement et économiquement les territoires en respectant leurs spécificités; élaborer des projets novateurs pouvant générer des investissements mieux adaptés aux ressources locales et intégrés dans l’action publique; faire valider de nouvelles procédures et méthodes d’action qui peuvent être réutilisées dans d’autres territoires aux niveaux nationaux et internationaux.

Le LDPP a été mis en œuvre avec succès en Slovénie (région du Karst, 1998-2002), et est en cours en Croatie et en "ex-République yougoslave de Macédoine" depuis 2008, et à Chypre depuis 2012. Il a été suspendu en Bosnie-Herzégovine, en Bulgarie, au Monténégro, en Roumanie et en Serbie.

cliquez sur la carte pour obtenir des informations sur les projets par pays cliquez sur la carte pour obtenir des informations sur les projets par pays