Veuillez sélectionner des recommandations et/ou des pays dans la liste déroulante qui se trouve à droite.

Retour

Marché romain

Marché romain

Localisation de l’initiative :

PORTUGAL, Troia


Lien avec les recommandations de la Stratégie 21 :

D10 - S’appuyer sur le patrimoine culturel pour distinguer un territoire et renforcer son attractivité et son renom


Durée de l'initiative:

Date de début : 2013 / Date de fin : 2017


Motivation / Méthodologie

Les ruines romaines de Troia sont le seul site archéologique et monument au Portugal sous gestion privée. La station de Troia est propriétaire du terrain et responsable du développement touristique de la péninsule. L’entreprise est donc chargée de la conservation, de l’entretien et de la mise en valeur de ces ruines et compte une équipe d’archéologues pour mettre en œuvre le projet.

Le « Marché romain » (cinq éditions à ce jour) a été créé à l’origine pour développer l’attractivité de la destination touristique en proposant une nouvelle offre culturelle, différente du tourisme balnéaire et solaire. Il s’agissait également de prouver l’attrait de ce type d’événements qui mêlent reconstitution et loisirs et proposent des activités très diverses (art, conférences, danse, théâtre, musique, marché artisanal, terrain de jeux pour enfants et ateliers) et qui peuvent élargir les publics de visiteurs, encourager la création de nouveaux emplois et opportunités commerciales, et promouvoir la durabilité du patrimoine culturel.

Chaque édition annuelle proposait un thème axé sur la recherche scientifique et visait à transmettre ces connaissances pour susciter une adhésion intergénérationnelle et interculturelle en faveur de la préservation future de ce patrimoine archéologique. La participation de théâtres amateurs, d’écoles et d’universités aux activités, la promotion d’un concours entre familles locales ou le développement du marché avec l’aide d’artisans ont permis d’ouvrir de nouvelles perspectives pour le patrimoine et d’utiliser l’histoire pour rapprocher les populations et répondre à leurs attentes.

La personnalisation de chaque édition annuelle a souligné la valeur culturelle du plus grand centre de salage de poisson de l’Empire romain et a été un gage de qualité pour l’événement et la diffusion de la valeur universelle exceptionnelle de ce patrimoine archéologique.


Obstacles / Barrières

Ce lieu, qui est un musée à ciel ouvert, souffre des aléas climatiques liés à un événement en plein air. Le nombre de visiteurs était donc directement lié aux prévisions météorologiques.

Situé dans une péninsule sablonneuse accessible uniquement par bateau ou en voiture, l’événement culturel est extrêmement dépendant de facteurs extérieurs. L’une des éditions a été marquée par une grève des travailleurs d’Atlantic Ferries, ce qui a découragé de nombreux visiteurs qui ont dû prendre la voiture et parcourir 100 km supplémentaires. La gestion privée du site et de l’événement lui-même fait qu’il est très difficile d’attirer d’autres sponsors privés ou de demander des fonds publics.

Le site archéologique ne dispose pas d’électricité, de toilettes appropriées ou d’un parking adéquat. Il faut suivre une route poussiéreuse de plus de 2 km pour y accéder. D’autres d’investissements sont nécessaires pour créer les conditions propices à la tenue d’événements de grande affluence. Il serait bon de prévoir divers arrêts d’autobus pour amener les gens sur le site, ou d’aménager des toilettes convenables.


Changement / Impact

Ce projet a stimulé la participation de la communauté environnante, qui a su créer des expressions culturelles nouvelles et autonomes. On peut citer, par exemple, le thème du défilé annuel du village local de Carvalhal, qui fait partie du traditionnel « arraial » (campement), où de jeunes élèves qui avaient participé au projet ont choisi de se déguiser en Romains tout en créant les paroles d’une nouvelle chanson sur le passé romain de la région.

La station a pu confirmer l’attractivité de ce type d’événement auprès du public et en estimer l’impact médiatique. Le grand nombre d’informations et d’émissions de télévision relayées dans la presse locale a donné une image plus positive de la station au sein de la société et de la communauté locale.

L’événement a accru la popularité et la reconnaissance de la péninsule de Troia et a permis de découvrir le caractère culturel de la région.


Leçons apprises

Le résultat le plus important du « Marché romain » de Troia a été la reconnexion du site avec les communautés environnantes. Ainsi, des élèves d’âge divers et de toute la région ont pu participer à des activités et des reconstitutions du processus de salage du poisson ou de la vie quotidienne romaine à Troia. Exemple d’éducation informelle, le site est devenu une salle de classe interactive et immersive dans laquelle les élèves ont pu, dans un environnement protégé, jeter un regard critique sur un contexte historique et patrimonial romain.

Le marché romain de Troia a resserré les liens au sein de la communauté, dont les membres ont acquis de nouveaux savoirs ainsi qu’un intérêt croissant pour apprendre et comprendre les origines du port de Sado et l’importance de l’industrie du salage du poisson à travers les âges.

De plus, la possibilité de faire venir de nouveaux artistes et d’organiser d’autres spectacles et activités a permis de diversifier l’offre culturelle, presque  inexistante dans la péninsule, et de démontrer que le patrimoine peut offrir un cadre ouvert à des expériences ludiques et éducatives. Le « Marché romain » a étendu les réseaux liés aux ruines romaines de Troia aux parties prenantes et aux institutions. Il a également créé des liens avec des chercheurs, des écoles et des universités, qui ont pu non seulement étudier l’histoire romaine et acquérir de nouvelles formations et compétences, mais aussi trouver des sources d’inspiration et de créativité.

En revanche, l’attractivité du « Marché romain » a accru les dangers qui menacent le site, notamment la pression anthropique, et l’initiative s’est avérée très exigeante en termes de ressources humaines et d’investissement. Ces facteurs de risque exigent une stratégie de gestion différente et une meilleure répartition des coûts entre les différents partenaires.


Ressources en ligne


Contact 

Magalhães, Ana Patrícia
Troia resort
[email protected]
http://www.troiaresort.pt/ruinas-romanas-de-troia/


Source de financement

Financement privé

DÉTAILS DU FINANCEMENT
Financements provenant d’entreprises et de sponsors privés.


FILTRE PAR FILTRE PAR
Composantes
1. LA COMPOSANTE « SOCIALE » (S)
S1
S10
S2
S3
S4
S5
S6
S7
S8
S9
2. COMPOSANTE « DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL ET ÉCONOMIQUE » (D)
D1
D10
D11
D2
D3
D4
D5
D6
D7
D8
D9
3. COMPOSANTE « CONNAISSANCE ET ÉDUCATION » (K)
K1
K10
K11
K2
K3
K4
K5
K6
K7
K8
K9
Pays et organisations internationales
Albanie
Andorre
Arménie
Autriche
Azerbaïdjan
Bélarus
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Bulgarie
Croatie
Chypre
République tchèque
Danemark
Estonie
Europe
Finlande
France
Géorgie
Allemagne
Grèce
Saint Siège
Hongrie
Islande
Irlande
Italie
Kazakhstan
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Monaco
Monténégro
Pays-Bas
Macédoine du Nord
Norvège
Pologne
Portugal
République de Moldova
Roumanie
Fédération de Russie
Saint Marin
Serbie
République slovaque
Slovénie
Espagne
Suède
Suisse
Turquie
Ukraine
Unesco
Royaume-Uni
Reset Filter

The golden collection of good practices