Veuillez sélectionner des recommandations et/ou des pays dans la liste déroulante qui se trouve à droite.

Retour

Formations à la gestion du patrimoine local

Formations à la gestion du patrimoine local

Localisation de l'initiative: 

POLOGNE


Lien avec les recommandations de la Stratégie 21 :

S5 - Promouvoir et évaluer les pratiques et procédures de participation citoyenne


Période: 

Date de début : 2016 / Date de fin : En cours


Motivation / Méthodologie

Le Conseil national du patrimoine de la Pologne, conjointement avec Riksantikvaren (Norvège) a mis en œuvre un projet sur la gestion du patrimoine local, au moyen de subventions de l’EEE et de la Norvège, avec la participation de communes polonaises et norvégiennes (petites villes et villages). L’objectif était de prendre conscience du niveau de connaissances et de sensibilisation aux valeurs du patrimoine et de l’utilisation du patrimoine dans le développement social et économique des localités concernées. La tenue d’ateliers destinés aux parties prenantes locales et l’élaboration d’un manuel complet de gestion du patrimoine figuraient parmi les objectifs du projet. Le projet a permis au Conseil national du patrimoine de mettre au point une méthode pour les formations en gestion du patrimoine local. La gestion du patrimoine s’entend comme domaine interdisciplinaire : les formations sont couvertes par des spécialistes du droit, de l’aménagement du territoire, du développement économique, de la conception et de la mise en œuvre de stratégies locales, de la conception de produits créatifs et régionaux, de la réaffectation de monuments à de nouvelles fonctions, de la participation à la prise de décision et de l’éducation et de la promotion dans le domaine.

Le soutien aux acteurs locaux (administrations locales, dirigeants, ONG) fait également partie de la politique centrale polonaise exposée dans le document stratégique intitulé « Programme national de protection et de préservation du patrimoine » (mis en œuvre tous les quatre ans). Ce programme identifie les besoins et les objectifs au niveau central et conçoit des activités adéquates. Des formations sur la gestion du patrimoine local faisaient partie de ces activités conçues pour être mises en œuvre en Pologne.

Au cours de la période 2016-2018, des formations ont été organisées sur le patrimoine à l’intention de groupes locaux de plusieurs municipalités et/ou comtés voisins. Ces formations sont ouvertes à tous ceux dont les activités se rapportent au patrimoine local – agents communaux, responsables, enseignants, employés de musées, membres de groupes de danse traditionnelle, membres de la communauté religieuse et employés d’entreprises locales. Le programme de deux jours concerne essentiellement l’analyse d’experts en gestion du patrimoine local (documents stratégiques, niveau d’utilisation du patrimoine dans le tourisme, l’éducation et d’autres branches de l’économie) et l’adaptation du programme de formation aux besoins locaux. Les formations comprennent également un module participatif (ateliers basés sur un exemple local fourni aux experts par la commune en amont de la formation et sur des questions-réponses). Chaque participant reçoit une série d’ouvrages et de matériels de formation. Les experts peuvent être joints par courrier électronique si nécessaire pour toute consultation supplémentaire. Depuis 2016, le Conseil national du patrimoine a formé plus de 500 personnes et 150 communes (villages et villes plus ou moins grands).


Obstacles / Barrières

Le problème essentiel que nous avons rencontré est le manque de temps et d’experts disponibles pour mener à bien l’initiative. En plus des agents du Conseil national du patrimoine, nous avons demandé à des experts externes de rejoindre cette initiative. Ces experts devaient s’absenter trois ou quatre jours par mois de leur poste habituel tout au long de l’année, ce qui demandait un gros effort de leur part. C’est pourquoi nous envisageons de changer de formule pour les années à venir et d’organiser des formations au niveau régional, sans limiter l’accès à ce type de formation. Une intervention au niveau régional ne sera pas aussi personnalisée qu’une intervention au niveau local, mais elle permettra toutefois un transfert de connaissances descendant.

Citons comme autre problème la prise de conscience parmi les acteurs locaux (principalement les autorités municipales) de la nécessité d’enrichir les connaissances sur la gestion du patrimoine. Nous avons observé chez les participants à l’issue des formations qu’ils n’avaient aucune idée de leur besoin d’être formés. Au moment de convier les agents communaux à des formations, nous avons souvent dû expliquer que celles-ci convenaient non seulement aux agents responsables de la protection du patrimoine, mais aussi (si ce n’est principalement) aux agents responsables du développement économique, de l’aménagement du territoire, de la promotion, etc.


Changement / Impact

Il faut des années pour mettre la gestion du patrimoine au service du développement local. Nous avons déjà des informations cependant sur les initiatives et les changements d’approche d’une valorisation durable du patrimoine stimulante pour l’entreprenariat local. Certains participants agissent en ce sens et demandent de l’aide dans le cadre de leurs initiatives, ou nous font tout simplement savoir ce qu’ils font.

D’un point de vue formel, nous avons obtenu d’excellents retours de la part des participants à qui nous avons demandé d’évaluer les formations. Nous avons également observé un changement d’approche de ce qu’il est possible d’initier localement et de la coopération locale entre les parties prenantes.


Leçons apprises

Le constat le plus frappant a été que les communes possèdent parfois presque toutes les connaissances dont elles ont besoin, mais que ces connaissances sont largement dispersées. Les agents, les décideurs et les conseillers sont débordés de travail et ne trouvent pas le temps nécessaire pour discuter et coopérer. Par exemple, le patrimoine est présent dans l’aménagement du territoire et dans la promotion et le développement économiques, mais puisque ces domaines sont souvent couverts par des services municipaux distincts, il n’y a pas d’interaction entre eux. Les questions de patrimoine ne sont donc pas comprises ni traitées de façon intégrée.

Ce qui est rassurant, cependant, c’est que les différents acteurs sont disposés à apprendre et à changer d’approche. Dès lors que les participants ont perçu dans le patrimoine un fort potentiel de développement, ils ont proposé des idées pour leurs localités.

Les participants ne savaient trop pas comment convaincre les habitants qu’un monument pouvait être aussi important pour leur avenir et pour leur qualité vie que de nouveaux équipements de transport. Le manque de gestion globale reste problématique.


Ressources en ligne

  • https://nid.pl/pl/ - site internet de l’Institut
  • http://samorzad.nid.pl/ - base de données complète sur la gestion du patrimoine (dispositions législatives et réglementaires, aménagement du territoire, compétences au niveau de la collectivité, procédures, mise en œuvre pas à pas, bonnes pratiques, méthodes d’éducation/de promotion, etc.)

Contact 

Chabiera, Aleksandra
National Heritage Board of Poland
achabiera@nid.pl
+ 48 22 55 15 679


Source de financement

Financement public


FILTRE PAR FILTRE PAR
Composantes
1. LA COMPOSANTE « SOCIALE » (S)
S1
S10
S2
S3
S4
S5
S6
S7
S8
S9
2. COMPOSANTE « DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL ET ÉCONOMIQUE » (D)
D1
D10
D11
D2
D3
D4
D5
D6
D7
D8
D9
3. COMPOSANTE « CONNAISSANCE ET ÉDUCATION » (K)
K1
K10
K11
K2
K3
K4
K5
K6
K7
K8
K9
Pays et organisations internationales
Albanie
Andorre
Arménie
Autriche
Azerbaïdjan
Bélarus
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Bulgarie
Croatie
Chypre
République tchèque
Danemark
Estonie
Europe
Finlande
France
Géorgie
Allemagne
Grèce
Saint Siège
Hongrie
Islande
Irlande
Italie
Kazakhstan
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Monaco
Monténégro
Pays-Bas
Macédoine du Nord
Norvège
Pologne
Portugal
République de Moldova
Roumanie
Fédération de Russie
Saint Marin
Serbie
République slovaque
Slovénie
Espagne
Suède
Suisse
Turquie
Ukraine
Unesco
Royaume-Uni
Reset Filter

The golden collection of good practices