L'un des principes centraux de ses travaux est qu'aucune solution durable aux problèmes sociaux, économiques et politiques de la société ne peut être trouvée sans la pleine participation des femmes.

Le statut de la femme, l'égalité de facto, l'émancipation, la violence liée au sexe, la problématique "femmes et handicap" et la traite des êtres humains sont quelques-uns d'autres aspects autour desquels des activités - comme des campagnes de sensibilisation - ont été organisées par le Conseil de l'Europe, afin d'améliorer le cadre juridique pour l'égalité des sexes et d'assurer sa mise en œuvre.

En 2009, le pourcentage moyen de femmes ministres en Europe était de 28,6 % et celui des femmes siégeant dans les parlements nationaux de 21,7 %, un léger progrès par rapport aux 19,9 % de femmes ministres en 2005, sans toutefois de changement concernant la représentation dans les parlements nationaux. Ces chiffres restent toutefois loin du seuil minimum de 40 % recommandé par le Conseil de l'Europe.

L’Europe doit mettre fin à la violence à l’égard des femmes et au discours de haine sexiste L’Europe doit mettre fin à la violence à l’égard des femmes et au discours de haine sexiste
Déclaration du Secrétaire Général
Secrétaire Général Strasbourg 7 mars 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
L’Europe doit mettre fin à la violence à l’égard des femmes et au discours de haine sexiste

Avant la Journée internationale de la femme de demain, le Secrétaire Général, Thorbjørn Jagland, salue la décision de l’Union européenne d’adhérer à la Convention d’Istanbul et appelle les Etats membres à combattre le discours de haine sexiste.

« Je me réjouis de l’initiative de la Commission européenne d’adhérer à la Convention d’Istanbul », a-t-il déclaré. « Cela sera une avancée importante dans nos efforts pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et à la violence domestique. Cela aidera à la mise en place d’un système cohérent de lutte contre ce crime odieux qui est encore répandu en Europe».

La Convention d’Istanbul est un traité unique en son genre, juridiquement contraignant, qui vise à incriminer la violence à l’égard des femmes sous toutes ses formes. L’objectif est de prévenir les actes violents, de protéger et d’aider les victimes, et de poursuivre les auteurs de violences. Elle prévoit la mise en place d’un mécanisme de suivi comprenant un groupe d’experts indépendant (GREVIO) chargé de surveiller l’application de ses dispositions. (suite...)

Voir aussi :
8 mars - Journée internationale de la femme

Vidéo Vidéo
 

Autres vidéos :

A propos de la Journée A propos de la Journée
Dossiers connexes Dossiers connexes
Lien connexe Lien connexe
Savez-vous que... Savez-vous que...

... la Journée internationale de la femme est un jour férié dans plusieurs pays d'Europe comme la Russie, l'Ukraine, la Moldova, l'Azerbaïdjan et l'Arménie ?