Retour

En Europe, les journalistes sont exposés à la violence, aux intimidations et à l’autocensure, selon une étude du Conseil de l’Europe

Conseil de l'Europe Strasbourg 20 avril 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
© Shutterstock

© Shutterstock

Une étude basée sur un échantillon de 940 journalistes de 47 pays membres du Conseil de l’Europe et du Bélarus, publiée aujourd’hui par le Conseil de l’Europe, indique que les journalistes sont, en Europe, fréquemment exposés à des immixtions graves et injustifiées dans leur travail, qui vont jusqu’à des intimidations et à la violence. En conséquence, nombre d’entre eux vivent aussi dans la peur, ce qui conduit souvent à l’autocensure.

Presqu’un tiers des journalistes qui ont participé à cette étude, réalisée entre avril et juillet 2016, avaient été victimes d’agressions physiques au cours des trois années précédentes. L’intrusion la plus fréquemment signalée par 69 % des journalistes était la violence psychologique, qui peut prendre la forme d’intimidations, de menaces, de calomnies et d’humiliations.

La deuxième forme la plus fréquente, signalée par 53 % des journalistes interrogés, était le cyber-harcèlement, la plupart du temps sous la forme d’accusations de parti pris, d’attaques personnelles et de campagnes de diffamation. Les intimidations provenant de groupes d’intérêts étaient la troisième forme d’intrusion la plus fréquente (50 %), suivies par les menaces physiques (46 %), l’intimidation par des groupes politiques (43 %), la surveillance ciblée (39 %) et les intimidations policières (35 %).

Intitulée « Journalists under pressure: Unwarranted interference, fear and self-censorship in Europe », cette étude a pour but d’alimenter par des données factuelles le débat sur les réponses à apporter aux menaces qui pèsent sur la liberté de la presse et dont le nombre a sensiblement augmenté ces dernières années en Europe. Elle a été réalisée au moyen d’un questionnaire anonyme en ligne, diffusé en cinq langues auprès de journalistes choisis principalement parmi les membres de cinq grandes organisations de journalistes et pour la liberté d’expression.


Libre expression et presse menacées

Populisme, fausses nouvelles et immixtions injustifiées sont les trois principaux défis auxquels les journalistes sont confrontés en Europe aujourd'hui. Que faire pour les protéger et ainsi préserver nos démocraties ?

“Libre expression et presse menacées”, rapport du SG et plus sur cette page dédiée >>>



Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter