L’évaluation de MONEYVAL vise actuellement, en vertu de l’article 2 du Statut de MONEYVAL:

Les États membres du Conseil de l’Europe qui ne sont pas membres du GAFI (article 2.2a du Statut) et les États membres du Conseil de l’Europe qui deviennent membres du GAFI et qui demandent à continuer d’être évalués par MONEYVAL (article 2.2b du Statut), à savoir actuellement:

Des États qui ne sont pas membres du Conseil de l’Europe (article 2.2e du Statut), à savoir actuellement : Israël;

  • Le Saint‑Siège (y compris l’État de la Cité du Vatican) en vertu de la Résolution CM/Res (2011)5;
  • Les Dépendances de la Couronne britannique de Guernesey, Jersey et de l’île de Man en vertu de la Résolution CM/Res(2012)6;
  • Le Territoire britannique d'outre-mer Gibraltar en vertu de la Résolution CM/Res(2015)26.

En outre, deux délégations sont nommés par la présidence du GAFI parmi deux Etats membres du GAFI. Actuellement, ces délégations sont de la France et de l'Italie.

Les représentants des Etats et territoires auprès de MONEYVAL sont:

  • Des hauts fonctionnaires et experts responsables de la réglementation et de la supervision d’institutions financières;
  • Des hauts fonctionnaires dans les services répressifs et les cellules de renseignement financier;
  • Des experts juridiques de rang élevé dépêchés par les ministères de la justice et/ou des organes judiciaires et de poursuite.