Vous trouverez ici des informations de référence sur le travail de jeunesse, ses principales caractéristiques et approches, ainsi que la façon dont il s’inscrit dans la société et les politiques publiques.

Ces informations vous seront utiles pour commencer à utiliser le Portfolio

Le travail de jeunesse, c’est quoi ?

Le travail de jeunesse est généralement défini comme un instrument favorisant le développement personnel, l’intégration sociale et la citoyenneté active des jeunes. C’est un terme générique recouvrant toutes les formes d’activités à caractère social, culturel, éducatif ou politique menées avec, pour et par les jeunes. Il appartient au domaine de l’éducation « extrascolaire », plus généralement qualifiée d’apprentissage non formel ou informel. Le travail de jeunesse a pour principal objectif de donner aux jeunes des possibilités de façonner leur propre avenir.

L’éventail des thèmes couverts par le travail de jeunesse est aussi large que les types de personnes et d’organisations qui y participent. L’activisme politique, l’action sociale de proximité, les activités sportives, les entreprises sociales et les loisirs sont autant de formes du travail de jeunesse.

Quelques exemples de travail de jeunesse :

Les caractéristiques du travail de jeunesse

Le travail de jeunesse présente généralement les caractéristiques ci-après :

  • Il est basé sur des valeurs : le travail de jeunesse s’efforce de servir les objectifs majeurs d’inclusion et de cohésion sociale
  • Il est centré sur les jeunes : le travail de jeunesse répond aux besoins et aux aspirations essentielles des jeunes, que les jeunes eux-mêmes ont identifiés
  • Il est volontaire : le travail de jeunesse est non obligatoire et repose sur la participation volontaire des jeunes
  • Il a des visées développementales : le travail de jeunesse vise le développement personnel, social et éthique des jeunes
  • Il s’appuie sur l’autocritique et l’auto-examen : le travail de jeunesse se remet en question pour répondre au mieux à sa mission
  • Il est relationnel : le travail de jeunesse recherche une communication authentique avec les jeunes afin de contribuer au développement de communautés viables et durables

La diversité du travail de jeunesse en Europe

Le travail de jeunesse en Europe est conduit par quantité d’institutions et d’organisations très diverses et par des individus très différents, individuellement ou en équipe. Il est par conséquent très diversifié et prend des formes multiples. Quelques pays ont une longue tradition du travail de jeunesse professionnel (personnel qualifié travaillant avec des jeunes par l’intermédiaire d’institutions et de programmes locaux et nationaux financés par les autorités) ; d’autres pays disposent de structures de travail de jeunesse bénévoles en place depuis longtemps (activités proposées par des organisations volontaires) ; dans d’autres pays encore, le travail de jeunesse fait partie de la fourniture de la protection sociale, les pratiques du travail de jeunesse étant mises au service de l’employabilité, de l’inclusion sociale et de l’assistance sociale. Enfin, dans quelques pays, le travail de jeunesse est conduit par des responsables volontaires, sans aucune reconnaissance de la « profession ».

A vos neurones !

  • Quel type de travail de jeunesse pratiquez-vous ?
  •  Retrouvez-vous certaines de ces caractéristiques dans votre travail de jeunesse ? Quelles sont selon vous les plus importantes ?
  •  Quels sont les objectifs de votre travail de jeunesse ?

Le travail de jeunesse et l’éducation non formelle

Le travail de jeunesse a souvent une dimension ou une visée éducative marquée. Généralement, l’éducation ou l’apprentissage qui se déroulent dans le travail de jeunesse sont de nature non formelle, autrement dit, ils ne sont ni « formels » ni « informels ». Le travail de jeunesse et l’éducation non formelle ont quantité de caractéristiques en commun ; pour autant, ce sont deux approches différentes.

Par conséquent, quelles sont les caractéristiques de l’éducation et de l’apprentissage « non formels » ?

En bref…

  • L’apprentissage a lieu en dehors des structures du système d’éducation formelle et diffère de cette dernière par son mode d’organisation et le type de reconnaissance que cette éducation confère ;
  • l’apprentissage est intentionnel et volontaire ;
  • l’apprentissage vise avant tout à transmettre et à pratiquer les valeurs et les savoir-faire de la vie démocratique.

Caractéristiques méthodologiques

  • coexistence et interaction équilibrées entre les dimensions cognitive, affective et pratique de l’apprentissage ;
  • rapprochement de l’apprentissage individuel et social ;
  • relations solidaires et symétriques enseignant/apprenant orientées sur le partenariat ;
  • approches participatives, centrées sur l’apprenant ;
  • proximité avec les préoccupations réelles, approche expérimentale et orientée sur l’apprentissage via l’expérience, fondée sur les échanges et les rencontres interculturelles en tant qu’outils d’apprentissage.

Valeurs

  • Valeurs liées au développement personnel : - autonomie – développement de l’esprit critique – ouverture d’esprit et curiosité – créativité.
  • Valeurs liées au développement social : - communication ; - participation et citoyenneté démocratiques – solidarité et justice sociales – sens de la responsabilité – transformation des conflits.
  • Valeurs éthiques : - droits de l’homme – respect de l’autre – apprentissage et dialogue interculturels – éducation à la paix et à la non-violence – égalité hommes-femmes – dialogue entre générations.

Éducateurs non formels …

  • Utilisation de méthodes participatives
  • Exploitation de la diversité en tant qu’outil positif d’apprentissage
  • Mise en place d’axes de réflexion entre le concret et l’abstrait, de façon à la fois à faciliter les processus d’apprentissage et à améliorer continuellement leur qualité
  • Connaissances au sujet de la vie et des cultures des jeunes en Europe

Le travail de jeunesse et les politiques de jeunesse

Le travail de jeunesse s’intéresse aussi à la place des jeunes et à leurs préoccupations dans la société et dans la sphère publique. Il vise à influer sur la société, la politique et les relations de pouvoir, notamment si ces facteurs mettent les jeunes dans une situation défavorisée, les marginalisent ou les excluent.

A vos neurones !

  • En quoi les réalités des jeunes avec qui vous travaillez influent-elles sur votre travail ?
  • Comment vous renseignez-vous sur les besoins et les préoccupations des jeunes ?
  • En quoi les politiques et la politique ont-elles un impact sur la façon dont vous faites votre travail ?
  • Comment concevez-vous votre rôle en relation au contexte politique et social élargi dans lequel se déroule le travail de jeunesse ?

Commencez à utiliser le Portfolio

Le Portfolio pour le travail de jeunesse du Conseil de l’Europe est un instrument visant à aider ceux qui interviennent dans le travail de jeunesse – au premier chef, les travailleurs et les animateurs de jeunesse, mais également les managers et les administrateurs – à évaluer et renforcer dans ce domaine leurs compétences et celles des personnes qui travaillent sous leur supervision.

Plus d’informations ...