Retour

Nouveau rapport du GRETA sur la Serbie

Les autorités doivent en faire davantage pour réduire la vulnérabilité des enfants à la traite et améliorer l’assistance aux victimes
Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) Strasbourg 29 janiver 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Shutterstcok.com

Shutterstcok.com

Dans un rapport publié aujourd’hui, le Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) du Conseil de l’Europe examine les progrès accomplis, depuis la publication du premier rapport d’évaluation du GRETA sur la Serbie en janvier 2014, dans la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains (voir la version serbe du rapport)

Selon le rapport, le cadre juridique et institutionnel de la lutte contre la traite en Serbie a évolué, mais des efforts supplémentaires sont requis pour réduire la vulnérabilité des enfants à la traite et pour améliorer l’identification des enfants victimes de la traite ainsi que l’assistance à ces enfants.

Le rapport salue l’adoption d’une stratégie pour la prévention et la répression de la traite pour la période 2017-2022 et la mise en place d’un bureau de coordination de la lutte contre la traite.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter