Retour

Conflit en Géorgie : le rapport de synthèse de la Secrétaire Générale indique que les défis en matière de droits de l’homme persistent dans les zones touchées par le conflit

Secrétaire Générale Strasbourg 16 novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Conflit en Géorgie : le rapport de synthèse de la Secrétaire Générale indique que les défis en matière de droits de l’homme persistent dans les zones touchées par le conflit

Des préoccupations persistent concernant la situation des droits de l’homme dans les zones touchées par le conflit armé d’août 2008 entre la Fédération de Russie et la Géorgie, selon un rapport de la Secrétaire Générale Marija Pejčinović Burić, présenté au Comité des Ministres.

Le rapport semestriel (couvrant la période d’avril à octobre 2022) sur le conflit en Géorgie a souligné que les questions essentielles relatives aux droits de l’homme et à la situation humanitaire dans les zones touchées par le conflit continuent de ne connaître que peu de progrès, les restrictions à la liberté de circulation, notamment par le processus illégal dit de « frontiérisation », et l’accès à l’éducation et aux soins de santé restent très préoccupants, notamment en ce qui concerne leur effet sur les catégories vulnérables.

Dans ce contexte, la Secrétaire Générale a salué les efforts continus et les initiatives du gouvernement géorgien visant à promouvoir le dialogue et la réconciliation, ainsi que l’accès aux soins de santé, à l’éducation et aux prestations sociales pour les résidents des régions géorgiennes d’Abkhazie et de Tskhinvali/Ossétie du Sud.


 Communiqué de presse
Conflit en Géorgie : le rapport de synthèse de la Secrétaire Générale indique que les défis en matière de droits de l’homme persistent dans les zones touchées par le conflit


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter