Retour

L’Australie signe la Convention sur la manipulation de compétitions sportives

Secrétaire Générale adjointe Sidney (Australie) 1 février 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Bridget McKenzie et Gabriella Battaini-Dragoni. Photo: Australian Government

Bridget McKenzie et Gabriella Battaini-Dragoni. Photo: Australian Government

Dans le cadre de l’évènement de haut niveau sur la diplomatie sportive 2030, la ministre australienne des Services régionaux, des Sports, des Pouvoirs locaux et de la Décentralisation, Bridget McKenzie, a signé lors d’une cérémonie au Spotless Stadium, Sydney Olympic Park, en présence de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, Gabriella Battaini-Dragoni, la Convention sur la manipulation de compétitions sportives (la Convention de Macolin).

L’Australie est le 32e pays signataire de cette convention qui constitue le seul instrument international, juridiquement contraignant, permettant une coopération mondiale dans le domaine de la lutte contre la manipulation des compétitions sportives.

« Il s’agit de la première signature d’un pays non européen et elle revêt une signification importante, car elle montre que, si le sport, les structures sportives et les organisations sportives varient d’un pays l’autre, ils se heurtent néanmoins à des problèmes communs auxquels il existe des solutions communes », a déclaré Gabriella Battaini-Dragoni.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter