Saut au contenu
Avenue de l'Europe
F-67075 Strasbourg Cedex
Tel. +33 (0)3 88 41 20 00
www.coe.int
menu

La Convention sur la manipulation de compétitions sportives

Qu'est-ce que la Convention de Macolin ? Qu'est-ce que la Convention de Macolin ?

La Convention de Macolin est un instrument juridique et est le seul outil de droit international sur la manipulation des compétitions sportives. La Convention est mise en œuvre par les pouvoirs publics, en coopération avec les acteurs nationaux et internationaux. La Convention de Macolin est entrée en vigueur le 1er septembre 2019.

News News

  Parties et Comité de suivi

La Convention est ouverte à la signature et la ratification par les États membres et les observateurs du Conseil de l’Europe, par les États non-membres qui ont participés à son élaboration et par tout autre État sur invitation du Comité des ministres du Conseil de l’Europe (voir "procédure de ratification" dans « ressources »). Tous les États ayant ratifiés la Convention sont membres du Comité de suivi.

 

 Parties prenantes/ Acteurs / Partenaires

Il y a un grand nombre de parties prenantes impliquées dans la lutte contre la manipulation sportive, mais c’est avec ceux qui agissent en référence avec la Convention de Macolin (les « acteurs ») que le Conseil de l’Europe établi des partenariats solides et bâtit une communauté centrée autour des mêmes objectifs et valeurs.

 

 Plateformes nationales

Les Plateformes nationales, concept-clé de la Convention, sont les instruments principaux mis en place par les pouvoirs publics pour rassembler tous les acteurs et aborder toutes les formes de manipulation. Le « Réseau des Plateformes nationales » (Groupe de Copenhague) a jeté les bases de la coopération transnationale.

 

 Assistance et consultation

Le Conseil de l’Europe a lancé le projet KCOOS+ pour aider les pouvoirs publics à se conformer aux dispositions de la Convention, notamment en améliorant la législation, en mettant en œuvre des plans d’action et en mettant en place des structures adéquates. Le projet est entièrement financé par des contributions volontaires : Australie, Chypre, Danemark, France, Norvège et Suisse, ainsi que par l’Association mondiale des loteries et les Loteries européennes.

                                                                                             

   

 

Suivez-nous Suivez-nous