Retour

Atelier "Plus de femmes dans l'(auto-)gouvernance et les obstacles auxquels les candidates sont confrontées"

Géorgie 28 juillet 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Atelier

Le 28 juillet, un atelier sur le thème "Plus de femmes dans l'(auto-)gouvernance et les obstacles auxquels sont confrontées les candidates" a été organisé en coopération avec la Commission électorale centrale (CEC) de Géorgie.

M. Giorgi Sharabidze, président par intérim de la Commission électorale centrale, et M. Franck Daeschler, chef adjoint de la Division des élections et de la société civile du Conseil de l'Europe, ont prononcé des allocutions d'ouverture, soulignant les mesures importantes prises par la Géorgie en faveur de l'émancipation politique des femmes et les défis qui restent à relever pour garantir l'égalité des sexes et la représentation équilibrée des hommes et des femmes dans la prise de décision.

L'atelier a permis un dialogue efficace et animé entre les représentants des organisations de la société civile et des partis politiques, les responsables électoraux, le président du Conseil pour l'égalité des sexes de la CEC et le président du Conseil parlementaire permanent pour l'égalité des sexes, afin d'échanger des points de vue sur les efforts conjoints et les solutions visant à renforcer l'autonomisation politique des femmes et à influencer les processus de démocratisation dans le pays. Mme Caterina Bolognese, Chef de la Division de l'égalité des genres du Conseil de l'Europe, a présenté les instruments politiques et juridiques du Conseil de l'Europe sur l'égalité des genres et la participation équilibrée des femmes et des hommes dans la prise de décision. Les participants ont discuté des défis rencontrés par les femmes politiques et les candidates et des mesures visant à promouvoir l'engagement actif des femmes dans les processus électoraux, en particulier dans le contexte des prochaines élections locales du 2 octobre 2021.

La formation a été organisée dans le cadre du projet du Conseil de l'Europe "Soutenir la transparence, l'inclusivité et l'intégrité de la pratique et du processus électoraux en Géorgie".