Retour

La réforme électorale en Géorgie se poursuit en ligne

La réforme électorale en Géorgie se poursuit en ligne

Après l'élection présidentielle de 2018 et sous les auspices du Parlement géorgien, un Groupe de Travail sur la réforme électorale (GT) a été créé pour améliorer et affiner la législation électorale nationale. Il s’agit d’utiliser les normes et bonnes pratiques européennes, en mettant un accent particulier sur l'incorporation des recommandations décrites dans les rapports de la mission d'observation du Bureau des Institutions Démocratiques et des Droits de l'Homme (BIDDH) de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) sur la récente élection présidentielle.

Le groupe de travail est composé de représentants de partis politiques, d'organisations de la société civile et de la communauté internationale. L'ambassade des États-Unis, la délégation de l'Union européenne en Géorgie et le bureau du Conseil de l'Europe en Géorgie ont facilité une plateforme de dialogue efficace qui a contribué à la création du groupe de travail. Le bureau du Conseil de l’Europe en Géorgie participe activement aux réunions du Groupe de Travail.

À la lumière des restrictions liées au COVID-19 et introduites après l'annonce de l'état d'urgence en Géorgie, le Groupe de Travail est passé à un travail en ligne sous forme de vidéoconférences.

À la suite d'une série de réunions, un ensemble de projets de loi est en cours d'élaboration sur les questions les plus importantes et vivement débattues entre les acteurs électoraux : une nouvelle règle pour la composition des commissions électorales, une réglementation améliorée visant à prévenir et à lutter contre l'abus de ressources administratives, des mécanismes efficaces de contrôle de la légalité et de la transparence des finances politiques, des règles garantissant un meilleur accès au processus électoral pour les personnes handicapées, etc. Les projets de lois ainsi que des modifications constitutionnelles du système électoral seront entendus par le Parlement géorgien dès que l'État d'urgence sera levé.