Retour

Mission d'observation nationale aux élections législatives dans le cadre du projet PCF en Arménie

Mission d'observation nationale aux élections législatives dans le cadre du projet PCF en Arménie

À la veille des élections législatives arméniennes du 2 avril, grâce aux nouvelles provisions du Code électoral et à l'introduction des nouvelles technologies dans l'inscription des électeurs, la formation professionnelle des observateurs locaux est devenue une priorité pour de nombreuses organisations de la société civile. Comme le nouveau Code électoral adopté par le Parlement arménien le 25 mai 2016 a tenu compte de la recommandation de l'OSCE / BIDDH et de la Commission de Venise de supprimer le test obligatoire pour les observateurs nationaux, une décision qui a été accueillie favorablement par l'organisation nationale observatrice, les organisations  de la société civile arménienne sont devenues les seules responsables de la formation des observateurs citoyens.

Le Conseil de l'Europe a appuyé les formations dans le cadre du projet PCF «Assistance électorale durable aux acteurs électoraux en Arménie» et une université d'hiver pour les membres de l'équipe de base et les formateurs a été organisée du 9 au 12 février 2017 à Sevan. Au cours de l’université d'hiver, les participants ont acquis une expérience pratique grâce à l'observation des élections locales dans le village de Semyonovka, dans la région de Gegharkunik. La formation a été suivie de 10 séminaires régionaux organisés pour 250 observateurs de l'Assemblée des citoyens d'Helsinki Vanadzor, de l’Union des citoyens informés, du Conseil communautaire des femmes de Martuni et du Goris Press Club (tous unis dans l'Alliance publique "Observateur indépendant"). À la suite des formations, une base de données de plus de 250 observateurs formés et qualifiés a été créée.

Au cours des élections législatives du 2 avril, l'Alliance publique "Observateur indépendant" (avec environ 610 observateurs) a coordonné ses efforts avec l'initiative "Citizen Observer" et "Helsinki Committee of Armenia" et a atteint une couverture globale de 97% des 2 009 bureaux de vote partout en Arménie.

L' "Observateur indépendant" a également effectué une mission d'observation de longue durée dans les 13 circonscriptions électorales au cours de la campagne électorale du 5 au 20 mars 2017. La mission d'observation de longue durée a impliqué des 61 observateurs formés précédemment et une équipe de conseil juridique composée de 26 Avocats.

Les problèmes identifiés par les observateurs comprennent l'abus généralisé des ressources administratives, le manque de conditions de concurrence égales pour les candidats, le combat inefficace contre les obstacles à l'expression du libre arbitre des électeurs, les restrictions à la surveillance civile des élections et le manque de mécanismes et de possibilités efficaces pour Se plaignent des fraudes électorales et font appel des résultats des élections.

Les observateurs nationaux ont également signalé que la campagne électorale était accompagnée de violence et de pression, donc l'utilisation d'armes à feu, principalement contre les candidats et les partisans des partis et des blocs non-élus et / ou de l’opposition.