Retour

Conférence post-électorale : L'élection présidentielle de 2018, enseignements tirés et étapes à venir

Tbilissi, Géorgie 22 mars 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Conférence post-électorale : L'élection présidentielle de 2018, enseignements tirés et étapes à venir

Les responsables politiques et législatifs, les membres de la Commission électorale centrale, les représentants du contrôle des comptes publics, des partis politiques, de la communauté internationale, des médias et de la société civile ont discuté de l'élection présidentielle de 2018 en Géorgie lors de la conférence organisée par le Conseil de l'Europe dans le cadre du projet « Réforme de la pratique électorale en Géorgie » et de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) avec le soutien de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le 22 mars 2019 à Tbilissi.

La conférence a été ouverte par Cristian Urse, Chef du Bureau du Conseil de l’Europe en Géorgie, et par l’Ambassadeur Ross Wilson, chargé d’affaires, a.i. Etats-Unis. Pour la table ronde « Election présidentielle de 2018 : évaluation des autorités géorgiennes et conclusions des missions d'observation internationales - Progrès et défis » étaient les orateurs principaux : Irakli Kobakhidze, Président du Parlement de Géorgie ; Tamar Zhvania, Présidente de la Commission électorale centrale de Géorgie ; Erekle Mekvabishvili, Vérificateur général du Bureau de vérification des comptes de la Géorgie ; Tea Tsulukiani, Président du groupe de travail inter-institutions pour des élections libres et régulières ; SE Carl Hartzell, l’Ambassadeur de l'Union européenne en Géorgie ainsi que l'Ambassadeur Geert-Hinrich Ahrens de la mission d'observation des élections de l'OSCE/BIDDH.

Des tables rondes thématiques, composées de représentants d'institutions étatiques, de la société civile et des médias, d'organisations internationales ayant le statut d'observateur et de partis politiques, ont été consacrées aux thèmes suivants : évaluation des progrès et des faiblesses du processus électoral, conclusions et recommandations des organisations nationales et internationales d'observateurs, une réflexion sur la campagne électorale et l'environnement électoral. Un accent particulier a été mis sur le débat sur les opportunités et les défis des prochains cycles électoraux (2020-2021) et sur la nécessité d'établir des plateformes de dialogue efficaces visant à améliorer les pratiques électorales en Géorgie.

Les participants à la conférence ont tiré les enseignements de l'organisation et de la gestion de l'élection présidentielle de 2018 afin de se conformer aux normes européennes et internationales et d'améliorer encore le processus électoral en Géorgie. Le Conseil de l'Europe et la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) ont parlé de leurs activités d'assistance électorale en cours.

Les conférences post-électorales sont organisées conjointement par le Conseil de l'Europe et la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) après chaque élection nationale en Géorgie. Les précédentes conférences postélectorales ont été organisées à la suite des élections législatives de 2012, présidentielles de 2013, municipales de 2014, parlementaires de 2016 et municipales de 2017.