Retour

Conférence sur la représentation politique des femmes en Azerbaïdjan

Baku, Azerbaïdjan 1er novembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Conférence sur la représentation politique des femmes en Azerbaïdjan

Après des événements similaires à Kiev, Tbilissi et Chisinau, la version azerbaïdjanaise de l'étude régionale sur la représentation politique des femmes dans les pays du partenariat oriental sera présentée lors d'une conférence régionale à Bakou le 1er novembre 2017 aux autorités et à la société civile azerbaïdjanaise. L'événement sera l'occasion de discuter en particulier des recommandations formulées par les auteurs de l'étude dans le contexte azerbaïdjanais et d'examiner les mécanismes nationaux visant à renforcer la participation des femmes aux élections et les stratégies visant à autonomiser les femmes en politique dans le pays.

L'étude du Conseil de l'Europe montre que, dans tous les pays étudiés, les femmes sont moins susceptibles de se présenter à des fonctions politiques et d'être élues à la fois dans les parlements nationaux et dans les administrations locales. Il montre que les femmes occupent dans la plupart des pays moins de 20% des sièges au parlement et qu'il n'y a guère de femmes dans les fonctions de maires ou de conseillers municipaux. Les recommandations spécifiques aux pays, aux gouvernements et aux parlements présentées dans l'étude devraient contribuer à surmonter la grave sous-représentation des femmes en politique et les niveaux de prises de décisions dans leurs pays.

L'étude a été menée entre 2015-2016 en Ukraine, en République de Moldova, au Bélarus, en Azerbaïdjan, en Arménie et en Géorgie dans le cadre du Partenariat pour la bonne gouvernance (PGG) et a été présentée pour la première fois à la conférence régionale "Représentation politique des femmes dans les pays du partenariat oriental et échange d'informations" en décembre 2016 à Kiev, en Ukraine. L'événement de Bakou sera co-organisé avec Women´s Association for Rational Development (WARD) et l'organisation allemande Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et sera accompagné d'une exposition de photos sur les femmes politiques actives au niveau local dans les pays du Partenariat oriental.