Retour

Ukraine: Parvenir à une véritable égalité des sexes en politique

Kiev, Ukraine 3 février 2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Ukraine: Parvenir à une véritable égalité des sexes en politique

Les quotas par sexe dans la législation électorale ont été introduits pour la première fois en Ukraine lors des élections locales de 2015 en prévoyant l’exigence d’au moins 30% de représentation par sexe dans les listes de parti.

Malgré ces développements positifs, les femmes constituent à peu près 35% de toutes les candidatures enregistrées pour les postes de députés et 13% des candidats pour les fonctions de maires. En Ukraine, les candidates continuent à faire face à de nombreuses barrières dans l’accès effectif à la vie politique, telles qu’un accès restreint au paysage médiatique, un accès restreint à la direction des partis à l’échelon central et local, un morcellement du cadre légal ainsi qu’une absence de mécanismes effectifs pour la mise en œuvre des quotas.

Soulever ces questions et identifier les moyens de garantir la viabilité de la législation électorale à travers l’adoption d’un code électoral détaillé sont des sujets ayant été discutés le 3 février 2016 lors du « Gender Workshop » organisé par la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux (IFES) avec le soutien total du Conseil de l’Europe en coopération avec le Verkhovna Rada d’Ukraine. Ces activités faisaient partie d’une réflexion mondiale sur la réforme du système électoral en Ukraine dans le cadre de la « Semaine du système électoral » qui a eu lieu, à Kiev, du 2 au 4 février.

Parlementaires, représentants d’organisations issues de la société civile, organisations internationales et universitaires ont eu l’opportunité d’échanger leurs vues avec M. Sergiy Kyslytsya, président de la Commission pour l’égalité entre les hommes et les femmes du Conseil de l’Europe et Mme Elena Centemero, présidente de la Commission sur l’égalité et la non-discrimination de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, dans le but d’améliorer la représentation politique des femmes par l’intermédiaire d’un système de quotas. 

Par ailleurs, en 2016, la Commission pour l’égalité entre les hommes et les femmes du Conseil de l’Europe évalue la conformité de ses Etats membres, dont l’Ukraine, avec la Recommandation (2003)3 sur la participation équilibrée des femmes et des hommes dans la prise de décision politique et publique.