Retour

La numérisation pour lever le voile sur des aspects méconnus de l’histoire de Malte

La numérisation pour lever le voile sur des aspects méconnus de l’histoire de Malte

Grâce au Projet de numérisation des archives privées de Malte, des lettres du XVIIe siècle de Giovanni Pio de Piro, premier baron de Budaq et premier marquis de Piro, sont désormais accessibles en ligne, reproduites dans leur version d’origine sur papier ancien décoloré. L’Archivum de Piro, qui rassemble 600 documents dans lesquels le baron évoque ses affaires tant professionnelles que personnelles, offre un point de vue unique sur la culture maltaise de l’époque.

La numérisation de cette précieuse collection va contribuer à lever le voile sur certains aspects méconnus de l’histoire de l’île. Le délicat travail de photographie et de numérisation de ces documents fragiles est mené à bien par le Centre d’études sur Malte de la Hill Museum and Manuscript Library, qui a présenté des photos du projet durant la semaine des archives nationales, en octobre 2016.

Initiative d’envergure pour le catalogage et la numérisation systématiques des manuscrits antérieurs au XIXe siècle qui sont dispersés dans différentes bibliothèques privées du pays, le Projet de numérisation des archives privées de Malte va contribuer à faire revivre l’histoire du pays, d’une façon nouvelle et originale. Pour atteindre cet objectif, la Fondation du patrimoine maltais (Fondazzjoni Patrimonju Malti) s’est associée à la Hill Museum & Manuscript Library (HMML, dans l’État américain du Minnesota) et a lancé en novembre 2015 la numérisation des archives de Sir Hannibal Scicluna. Mené à bien en l’espace de quelques mois, le projet a marqué le début d’une nouvelle ère pour l’approche documentaire de l’histoire de Malte. Soulignant la nécessité d’accroître l’effort de numérisation, les représentants de la Fondation du patrimoine maltais ont déclaré au quotidien Malta Today :

« La numérisation est une technologie de pointe qui, en résumé, convertit des informations en format numérique, ce qui non seulement met en sécurité des documents rares et précieux, mais aussi les rend accessibles à un public plus large et ouvre de nouvelles possibilités d’apprentissage. De nombreuses institutions se servent de cet outil, en particulier à des fins éducatives. »

Outre qu’elles ont la capacité de durer plus longtemps que le papier ou tout autre support physique, les collections numérisées permettent aussi de toucher un public plus large. La numérisation de manuscrits maltais antérieurs au XIXe siècle sera ainsi l’un des moyens essentiels de préserver le patrimoine de l’île et permettra d’éclairer sous un jour nouveau les aspects liés à la culture, aux arts et aux affaires du pays au fil de son histoire.

Bojana Dobran
Content Consultant