Organisations non gouvernementales

    SESSION D’AUTOMNE

    GROUPE TRANSVERSAL SUR L’EUROPE
    ET LES ENJEUX MONDIAUX
    CONF/TG/GLO(2009)SYN4

    Strasbourg, le 5 octobre 2009

PROJET DE CARNET DE BORD
DE LA REUNION DU 29 SEPTEMBRE 2009

    A L’ATTENTION DES MEMBRES DU GROUPE TRANSVERSAL SUR L’EUROPE ET LES ENJEUX MONDIAUX

    Le Groupe transversal sur l’Europe et les enjeux mondiaux réuni le 29 septembre 2009 :

    1. Ouverture de la réunion.

Michel Julien, Président du Groupe transversal sur l’Europe et les enjeux mondiaux ouvre la séance.

    2. A adopté l’ordre du jour à l’unanimité
    3. A adopté le carnet de bord de la réunion tenue le 23 Juin 2009 [CONF/TG/GLO(2009)SYN3] à l’unanimité
    4. Les enjeux mondiaux analysés lors de l’Université d’été de la démocratie (Strasbourg, 6-10 juillet 2009)
    A entendu avec intérêt François Friederich, coordinateur de projets à la Direction générale de la démocratie et des affaires politiques du Conseil de l’Europe exposer le programme de l’Université d’été pour la démocratie qui a réuni environ 600 participants en provenance des écoles d’études politiques de 16 pays d’Europe pour étudier les conséquences des défis contemporains sur les valeurs de démocratie, de droits de l’homme et de l’état de droit. Il a énuméré les thèmes abordés dans les groupes de travail :
    - Peut-il y avoir compatibilité entre démocratie et économie ? Quelles sont les conséquences de la crise financière pour la démocratie ?
    - La société démocratique face au crime organisé : comment concilier identités nationales, culturelles et religieuses et démocratie ; la lutte contre le terrorisme et le crime organisé ;
    - Comment promouvoir une meilleure protection de l’environnement : quel est le rôle des pouvoirs publics ? 
    Dans sa déclaration finale, l’Université d’été attire l’attention sur le fait que la crise actuelle n’est pas seulement une crise financière et économique mais une crise globale affectant la confiance accordée aux dirigeants politiques. Il s’agit d’induire une modification des comportements à tous les niveaux, individuel, local, régional, national et mondial pour renforcer la transparence. Le système économique libéral a besoin d’instruments de régulation. M. Friederich a conclu en soulignant qu’il faut trouver de nouvelles formes de participation de la société civile et placer l’homme au centre de toute action publique.
    5. Contribution à une véritable action politique de lutte contre la pauvreté au niveau du Conseil de l’Europe
    - a pris note de la présentation du projet de Recommandation sur la lutte contre la pauvreté [CONF/PLE(2009)REC8] par Marie-José Schmitt;
    - a pris note que la note d’orientation élaborée par un groupe de travail et ayant servi de base à la rédaction du projet de recommandation se trouve sur le site avec l’ordre du jour de la Conférence et que ce projet de texte sera soumis à la Conférence des OING pour adoption lors de sa réunion du 1er octobre ;
    - a entendu l’annonce faite par Anna Rurka du séminaire « Enfants en danger, familles en danger - Perspectives innovantes de l’intervention socio-éducative en Allemagne, Belgique, France et "Pologne », qui aura lieu du 22 au 28 novembre 2009. Cette conférence doit notamment contribuer à la définition d’un programme de lutte contre la pauvreté prévu de 2009 à 2011. Le Président de la Conférence des OING, ainsi que Gérard Greneron et Jenny Schuler, membres du Bureau de la Conférence des OING y participeront.
    6. Nouvelles orientations du Parlement européen et l’Europe en crise
    - a entendu Claude-Laurent Genty au sujet de l’évolution actuelle suite à l’élection du nouveau Président du Parlement européen, issu, pour la première fois, d’un pays de l’ancien bloc soviétique, la Pologne. A noté sa proposition d’élaboration, par le sous-groupe sur « les relations avec l’Union européenne » dont il est en charge, d’une proposition qui aiderait les OING à d’obtenir un véritable ‘statut’ auprès de l’Union et de la Commission européenne ;
    - a également pris note de l’importance du vote de l’Irlande prévu le 2 octobre sur la ratification du traité de Lisbonne. En cas de ratification par l’Irlande, la Pologne devrait ratifier à son tour. La République tchèque peut, elle, encore différer sa ratification, freinant ainsi la concrétisation des nouvelles orientations, telles qu’elles découleraient de la mise en œuvre du Traité de Lisbonne ;
    - a toutefois considéré qu’il manque toujours une présence institutionnalisée de la société civile au niveau de l’Union européenne.
    7. Projet d’accord de coopération entre le Centre Nord-Sud et la Conférence des OING :
    - a entendu les explications de Sophie Dimitroulias sur le projet d’accord révisé ;
    - a décidé de le soumettre à la Conférence des OING pour adoption lors de sa réunion de janvier 2010, sous réserve que ce projet de texte ait été approuvé par le Conseil exécutif du Centre Nord-Sud lors de sa réunion du 12 novembre 2009 à Lisbonne.

    "Ceci est un projet de document non adopté - La responsabilité des personnes qui y sont citées ne saurait en aucun cas être engagée".

    Cc : Membres de la Commission permanente
    Secrétaire Général de l’Assemblée parlementaire
    Secrétaire Général du Congrès
    Secrétaire du Comité des Ministres
    Directeurs Généraux
    Greffier de la Cour Européenne des Droits de l’Homme
    Directrice du Cabinet du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe
    Directeur des relations extérieures
    Directeur de la planification stratégique
    Directrice de la Communication
    Directrice du Bureau du Commissaire aux Droits de l’Homme