La Conférence des OING du Conseil de l’Europe
CONF/PRES/SPEECH(2009)4

Intervention du Président de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe, Jean-Marie Heydt, 119ème session du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, Madrid, 12 mai 2009

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Au moment où l'on célèbre le 60e anniversaire du Conseil de l'Europe, comment ne pas souligner ce choix - unique au monde - que vos prédécesseurs ont fait en associant, dès sa création, la voix de la société civile, au travers de la Conférence des OING, aux travaux du Conseil de l’Europe. Oui, 60 ans, c'est à la fois l'âge d'une maturité prouvée et d'une sagesse reconnue, mais 60 ans, c’est aussi l’opportunité de faire de nouveaux choix que d’autres pourront saluer dans les décennies à venir. Alors, soyons audacieux, comme l’ont été les Pères fondateurs. Ils se sont lancés alors que nos Etats connaissaient une autre forme de crise. La construction européenne est aussi une question de courage, de volonté, de femmes et d’hommes pour qui les valeurs ne s’arrêtent pas devant les obstacles, y compris les plus graves.

Deux pistes majeures nous semblent vitales :

Certes, vous pensez que l’Europe est en crise ………car le moteur économique tousse d’une manière qui n’avait pas été prévue. Il est vrai que, des pans entiers de secteurs économiques sont en difficulté, mais je crois que l’Europe est aussi en mutation et nous devons être capables de nous saisir de cette mutation et d’imaginer le devenir avec optimisme. Si vous n’êtes plus optimistes, qui le sera encore.

Il nous faut oser bousculer nos habitudes, nos certitudes, pour inventer une nouvelle manière de faire mieux.

La société civile, et particulièrement la Conférence des OING du Conseil de l’Europe, en tant que l'un des quatre piliers de notre Organisation soixantenaire, profondément convaincue de l’impact du quadrilogue, est capable d’établir des passerelles et des actions qui contribueront à un monde meilleur.

Pour exemple, la démocratie, c’est bien sûr le choix des autorités gouvernementales, mais en étant en première ligne pour encourager et faciliter une participation civile, en participant à vos travaux et en approuvant le « Code de bonne pratique pour la participation civile au processus décisionnel », la Conférence des OING est convaincue qu’elle contribue au renforcement et à l’approfondissement de la démocratie participative en Europe.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, comme les Pères fondateurs, croyez-y, l'Europe vaut toujours la peine d'être vécue.
Je vous remercie pour votre attention.