SESSION D’ETE

COMMISSION EDUCATION ET CULTURE
CONF/EDUC(2011)SYN1

Strasbourg, le 15 septembre 2011

PROJET DE CARNET DE BORD
DE LA REUNION DU 22 JUIN 2011

A L’ATTENTION DES MEMBRES DE LA COMMISSION EDUCATION ET CULTURE

La Commission éducation et culture sous la présidence du vice-Président de la Conférence des OING, Alain Mouchoux

1. a adopté l’ordre du jour [CONF/EDUC(2011)OJ1]

2. a entendu la synthèse des travaux de la Commission culture, science et éducation par le Président sortant Edouard Jagodnik (Fédération européenne des écoles – FEDE), qui souligne :

3. a pris acte des résultats des élections, soit à la Présidence de la Commission : Sabine Rohmann (Institut Robert Schumann pour l’Europe – IRSE), allemande et à la vice-présidence, Yosanne Vella, maltaise (Association européenne des professeurs d’histoire) et Harry Rogge, néerlandais (Association européenne des géographes, EUROGEO).

La Commission éducation et culture sous la présidence de sa Présidente, Sabine Rohmann (Institut Robert Schumann pour l’Europe, IRSE),

4. a pris acte de la prise de fonction du rapporteur, Roseline Moreau, française (Office international de l’enseignement catholique, OIEC). Mme Moreau s’occupera de la rédaction des carnets de bord, de la coordination des travaux des sous-groupes et de la coopération avec l’équipe rédactrice de la Newsletter, dont le responsable est Jean-Hugues Léopold-Metzger (Union mondiale ORT, organisation, reconstruction, travail)

5. Présentation de la philosophie de la commission

Sabine Rohmann souligne la nécessité d’inscrire nos actions dans les priorités du quadrilogue, d’apporter notre contribution spécifique dans les différentes instances, et de communiquer nos productions, nos réalisations et nos propositions.

Elle précise également que le travail en équipe fonde le fonctionnement de la Commission Education et Culture. Il s’agit de « donner et de recevoir » : engager nos compétences au profit de la société européenne, mais aussi de soutenir le travail quotidien des OING de la commission.

Il s’agit de préparer des actions européennes, d’élaborer des outils qui permettront aux enseignants européens d’évoluer dans leurs pratiques professionnelles. Ces travaux seront menés dans le cadre de petits groupes qui devront structurer leur propre fonctionnement. Les responsables de ces groupes seront en contact régulier avec la présidente, les vice-présidents et le rapporteur. Ainsi la communication sera facilitée à tous les niveaux.

6. Installation des groupes de travail

Cinq groupes sont proposés. Chacun de ces groupes devra prendre contact avec les groupes des autres commissions qui travaillent sur des thématiques voisines, en vue de coordonner nos travaux respectifs.

Responsable : Heleen Jansen
heleen.jansen@orange.fr

Un questionnaire destiné aux enseignants a été élaboré. Il vise à analyser leurs nouveaux besoins en formation pour faire face aux enjeux du 21ème siècle. Ce questionnaire sera transmis par Heleen Jansen à tous les membres de la Commission éducation et culture pour diffusion dans leurs ONG et auprès d’un maximum d’enseignants.

Responsable : Harry Rogge
h.rogge@maerlantcollege.nl

Dans le contexte actuel du « tout media », pourquoi et comment susciter une éducation aux media numériques pour tous, quels que soient les âges et les milieux sociaux et professionnels ? Peut-on éviter la « fracture numérique » ? Peut-on assurer pour tous l’utilisation des média et la participation à la vie numérique ?

Ce groupe se mettra en contact avec le groupe «  Education à la citoyenneté démocratique et aux droits de l’homme dans le domaine des media numériques », dont le responsable est Gabriel Nissim.

Responsable : Yosanne Vella
: yosanne.vella@um.edu.mt

Est-ce que l’apprentissage de l’Histoire peut susciter, chez les jeunes, la formation de citoyens européens actifs ?

Une coopération va se développer avec la division « Enseignement de l’Histoire ».

Responsable : Sabine Rohmann
sabine@ohmann-trier.de

Dans le contexte des grands changements en Europe et dans le monde d’aujourd’hui, quelles sont les évolutions de l’éducation ? Quelles sont les priorités du Conseil de l’Europe dans ce domaine ? Comment croiser ces priorités avec les actions sur le terrain ?

Sabine Rohmann invite les membres de la Commission à se joindre aux travaux déjà commencés, dès que le processus d’acceptation officielle du « think tank » aura abouti. Elle nous tiendra informés du résultat des démarches en cours. Des liens sont créés avec le programme Pestalozzi et l’actuelle DGIV. Ces liens seront poursuivis avec les responsables des questions éducatives dans le cadre de la restructuration du Conseil de l’Europe.

Sabine Rohmann invite les OING à proposer des thématiques dans le domaine de la culture et des arts, afin de promouvoir le « vivre ensemble » et la compréhension mutuelle. Echéance pour les propositions : 1er octobre 2011.
sabine@ohmann-trier.de

Responsable : James Barnett
James.Barnett@wanadoo.fr

Le rapport final est en cours d’élaboration. Il comporte des éléments conceptuels sur la distinction entre la religion et les religions, sur la complexité des religions, des idées religieuses, etc... Il se termine par la présentation d’un parcours de formation à l’intention des professeurs chargés de l’enseignement des faits religieux. Ce rapport devrait être achevé en janvier 2012.

Les membres de la commission soulignent la nécessité de proposer des démarches pédagogiques ainsi que des pistes de formation pour tous les enseignants, et pas seulement pour les enseignants chargés « des faits religieux ».

7. Débat

Une proposition : la commission éducation et culture pourrait intégrer la dimension du patrimoine.

Il nous faut solliciter la participation des jeunes : la commission devrait prendre contact avec le Parlement européen des jeunes qui prépare, dans chaque pays, une session nationale et va déléguer ensuite un lycée qui participera à une résolution internationale. Dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme, l’Association « Regards d’enfants » propose aux établissements européens une démarche et des actions qui permettent aux jeunes de s’initier au « respect des droits de l’homme ».

La commission est invitée à faire appel aux journalistes afin de faire connaître ses actions, par exemple dans le cadre des grandes manifestations largement médiatisées.

Une question : si nous voulons initier un nouveau fonctionnement de la commission, comment construire du sens entre les priorités de l’Union européenne (programmes 2010-2014), celles des comités directeurs et les actions que nous voulons mener ?

Agenda des travaux :

1er octobre 

constitution définitive des groupes de travail

15 octobre 

description des travaux à mener

novembre 2011 

publication de la première « newsletter »

juin 2012 

jalon - regard sur les premiers résultats

2013

table ronde « media et éducation ».