Organisations non gouvernementales

La création du groupe de travail "Lanzarote" au sein de la Commission Droits de l'Homme de la Conférence des OING

Texte de cadrage

Afin de contribuer à la Stratégie du Conseil de l’Europe sur les droits de l’enfant 2012-2015, la Conférence des OING a choisi de se centrer sur la campagne One in Five et la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, nommée Convention de Lanzarote.

Pour ce faire, un groupe de travail a vu le jour au sein de la Commission Droits de l'Homme de la Conférence des OING. Ce groupe agit selon trois objectifs qui par principe sont évolutifs en fonction du développement de l'expérience. Premièrement, il est question d'identifier et de rendre visible les bonnes pratiques professionnelles et para professionnelles dans les pays du Conseil de l'Europe, centrées sur la collaboration entre les institutions publiques et la société civile organisée, agissant dans le champ d'abus et d'exploitation sexuels des mineurs. Deuxièmement, réfléchir avec les acteurs concernés sur les améliorations possibles en la matière. Dans plusieurs pays, la société civile organisée, à travers les campagnes d'informations ou la mise en place des pratiques professionnelles spécialisées, a contribué d'une manière considérable à l'élaboration des dispositifs d'accompagnement des enfants victimes ou acteurs. Cependant, compte tenu de la diversité des pratiques et des cadres réglementaires dans les pays du Conseil, le groupe inscrit à chaque fois son travail sur un territoire bien précis, en travaillant avec les acteurs provenant des secteurs concernés. Pour commencer, nous avons initié un travail à Paris avec les acteurs du département de la Seine (France), en associant les représentants de la justice, du secteur médico-légal, du secteur public et associatif de l'aide sociale à l'enfance, de l'éducation nationale et les ONG nationales. L'expertise partagée par ce groupe de travail devrait faire ressurgir des questionnements et aboutir à des nouvelles pratiques, en ce qui concerne les mesures concertées et les procédures de collaboration intersectorielle sur le territoire de Paris. Ce travail intersectoriel a la vocation de s'internationaliser, si les premiers résultats de la réflexion seront jugés positifs.

Anna RURKA
Présidente d'Eurocef (Comité européen d'action spécialisée pour l'enfant et la famille dans leur milieu de vie)
Chargée de mission "enfance- famille" auprès du Président de la Conférence des OING

Gérard GRENERON
Secrétaire Général du Conseil européen des syndicats de police
Vice Président de la Commission Droits de l'Homme de la Conférence des OING