Organisations non gouvernementales

Recommandation adoptée le 28 janvier 2009
CONF/PLE(2009)REC3

Pour une « Année européenne du volontariat et du bénévolat »

La Conférence des OING du Conseil de l’Europe,

Se référant notamment :

    - à sa Résolution sur le volontariat telle qu’adoptée le 25 juin 2008 ;
    - à la Recommandation n° 1496 (2001) de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe intitulée « Améliorer le statut et le rôle des volontaires dans la société : contribution de l’Assemblée parlementaire à l’Année internationale des volontaires » ;
    - au Mémorandum d’accord entre le Conseil de l’Europe et l’Union européenne (mai 2007) et notamment à son article 50 selon lequel la contribution de la société civile à la réalisation des objectifs communs au Conseil de l’Europe et à l’Union européenne sera également encouragée ;
    - la Résolution du Parlement européen (22 avril 2008) sur la contribution du bénévolat à la Cohésion Economique et Sociale ;

    - à l’opinion du Comité des Régions de l’Union européenne (6 et 7 février 2008) sur la contribution du volontariat à la cohésion économique et sociale ;

    - à l’avis du Comité Economique et Social Européen (SOC/243 - 2006) sur « Les activités volontaires : leur rôle dans la société européenne et leur impact » ;

Définissant le volontariat comme :
1. une activité librement consentie à l’initiative de l’intéressé et ne pouvant recouvrir un caractère obligatoire ;
2. une activité gratuite (non rémunérée et non motivée financièrement au-delà de la prise en charge des frais engagés) ;
3. une activité engageant au-delà de son environnement personnel ou groupe social d’appartenance pour contribuer à une plus-value citoyenne en se rendant utile comme un élément essentiel dans la citoyenneté démocratique ;
Considérant la valeur inestimable pour la société et l’intérêt général du bénévolat et du volontariat, l’existence de points communs dans leurs déclinaisons dans les pays de l’ensemble de l’Europe, mais aussi des niveaux de développement inégaux ;
Notant particulièrement une influence réelle du bénévolat et du volontariat sur la vie démocratique, la citoyenneté active des européens, le développement durable, l’épanouissement et l’impact sur la santé physique et mentale des volontaires et bénévoles, la formation et l’éducation formelle et non formelle, l’acquisition de compétences, la production de richesse, la mobilité intra-européenne, le dialogue interculturel et interreligieux, et la cohésion sociale ;
Appelle en conséquence le Conseil de l’Europe et l’Union européenne à déclarer conjointement 2011 « Année européenne du volontariat et du bénévolat ».