Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI)


MATÉRIELS PÉDAGOGIQUES

Alien 93

Bande dessinée
Cartoon guide

Domino

Kit pédagogique

Logos

Passeport contre l'intolérance

 

Affiches et T-shirts ne suffisent pas à rendre une campagne plus efficace. Outre les projets pilotes et l'organisation de stages de formation, tous les partenaires de la Campagne européenne de la jeunesse se sont employés à élaborer des matériels d'appui.

L'importance décisive du matériel pédagogique a été reconnue par les organisations de jeunesse qui coopèrent avec le Centre européen de la jeunesse lorsqu'elles ont décidé de publier «Alien 93» en temps voulu pour le Sommet de Vienne. Les jeunes sont souvent leurs meilleurs éducateurs et cette notion d'éducation par les pairs peut permettre de lutter avec succès contre le racisme et l'intolérance comme le montre le manuel «DOmino». Les outils destinés à l'apprentissage interculturel dans des contextes informels figurent dans le «kit pédagogique». Il importe de savoir que ces publications ont tiré parti des connaissances et de l'expérience d'éducateurs de divers pays; en d'autres termes, que les matériels pourraient être adaptés de manière à être utilisés dans toute l'Europe et sur d'autres continents.

Une idée intéressante que la campagne a adoptée a été le Passeport contre l'intolérance qui avait été publié pour la première fois par France-Libertés - Fondation Danielle Mitterrand.

Les images sont utiles pour promouvoir la tolérance parce qu'elles encouragent les gens à comparer leurs interprétations divergentes et à s'ouvrir à d'autres points de vue. La bande dessinée Tous différents, tous égaux a été largement diffusée au cours de la campagne et l'usage qui en a été fait a fait l'objet d'une évaluation, qui a débouché sur la mise au point d'un guide concis visant à donner aux éducateurs des indications sur la manière d'exploiter les bandes dessinées et d'en faire le point de départ d'un travail avec les jeunes sur l'intolérance.

Les vidéos ont porté sur les faits marquants de la campagne et le concours européen de vidéos antiracistes a permis la réalisation et la diffusion d'un certain nombre d'images fortes.