Education et langues, Politiques linguistiques

LANGUES DE SCOLARISATION  

    Contenu de cette section

 
 


    Le projet sur les langues de scolarisation est généreusement soutenu par des contributions volontaires de la Norvège.

 

Contexte

L’Unité des Politiques linguistiques (Strasbourg) mène cette activité dans l’objectif de favoriser la cohésion sociale – une contribution au suivi du 3e Sommet des Chefs d’états et de gouvernements (Varsovie, mai 2005). Elle porte sur le développement de compétences dans la/les langue(s) de scolarisation, indispensables à un apprentissage réussi tout au long de la scolarité.

Ce projet concerne la ou les langue(s) d’enseignement à l’école. En règle générale, il s’agit de la ou des langue(s) nationale(s) ou officielle(s), par conséquent la langue maternelle de la plupart des élèves ; dans certains contextes, ce sera bien sûr leur seconde langue. Dans le cadre plus large du concept du plurilinguisme et du respect de diversité linguistique, le projet abordera également les besoins de ces apprenants en matière de compétences dans la langue nationale/officielle.

Une pré-enquête a été réalisée au printemps 2005 auprès des états membres afin d’obtenir une vue d’ensemble des programmes d’enseignement utilisés au niveau national / régional pour l’enseignement de la matière-langue. Des conférences ont été organisées en 2006, 2007 et 2009..

Objectifs

Le projet met l’accent sur i) la langue en tant que matière scolaire ; ii) la langue en tant que moyen d’enseignement et d’apprentissage tout au long du programme ; iii) les convergences possibles entre la/les langue(s) d’enseignement et les langues étrangères. La politique linguistique éducative est examinée de manière globale ou holistique et vise la promotion d’une cohérence dans le développement du répertoire plurilingue de l’apprenant.

La faisabilité de l’élaboration d’un « Cadre européen commun de référence pour les langues de l’éducation » a été étudiée avec l’assistance d’un groupe d’experts. L’option d’une plateforme interactive a été retenue pour sa flexibilité de consultation le potentiel de développement permanent, permettant les contributions des Etats membres.

Le projet met l’accent sur i) la langue en tant que matière scolaire ii) la langue en tant que moyen d’instruction et d’apprentissage dans le curriculum ; iii) des convergences possibles entre les langues de scolarisation et les langues étrangères dans une approche globale ou holistique à la politique linguistique éducative visant la promotion de la cohérence dans le développement du répertoire plurilingue de l’apprenant.

Documents

Une série de 14 Etudes préliminaires a été commanditée en 2006 dans le cadre de la préparation de la première conférence intergouvernementale. Elles abordaient des thèmes spécifiques tels que le contenu et les objectifs de l’enseignement de la/les langue/s de scolarisation, l’évaluation des compétences, et six études examinaient des questions politiques et stratégies liées aux besoins en langues des enfants issus de la migration et de milieux défavorisés, dans l’objectif d’un apprentissage réussi dans toutes les matières à l’école.
Une autre série d’études et d’études de cas a été élaborée en vue de la seconde conférence en novembre 2007 à Prague et ces textes sont également disponibles en ligne puis d’autres textes de référence ont été réalisés en 2008, qui ont été intégrés à la nouvelle Plateforme.
Un Rapport sur l’état d’avancement du projet a été élaboré en 2008.

Plateforme de Ressources et de Références pour l’éducation plurilingue et interculturelle

Ce nouvel outil a été lancé lors de la 3e Conférence à Strasbourg en juin 2009 (voir les présentations en ligne)

Le but était de concevoir un instrument susceptible d’encourager la cohérence et la transparence dans la réflexion et les prises de décisions en matière de politiques et de standards, tant sur le plan national qu’international. Cette Plateforme concerne les objectifs et les résultats, les méthodes et les contenus relatifs à la langue de scolarisation ainsi que les approches liées à l’évaluation, en tenant compte des besoins de tous les élèves dans l’enseignement obligatoire, incluant les apprenants défavorisés et ceux issus de l’immigration.

2009 – Conférence: Strasbourg, 8-10 juin
Conférence intergouvernementale organisée par la Division des Politiques linguistiques « Langues de scolarisation et droit à une education plurilingue et interculturelle»

    · Rapport de la Conférence

 

2007- Conférence : Prague, 8-10 novembre
Cette Conférence intergouvernementale organisée à Prague à l’invitation des autorités tchèques portait sur «  Les langues de scolarisation dans un cadre européen pour les langues de l’éducation : apprendre, enseigner, évaluer ».
Il s’agissait d’un suivi à la première, qui avait été organisée au Conseil de l’Europe à Strasbourg en octobre 2006. Ont été conviés les responsables de tous les états membres qui avaient pris part à la première conférence.

Domaines examinés
Des groupes de travail ont été constitués afin d’identifier les compétences linguistiques et de communication de base que tous les apprenants sont censés acquérir s’ils souhaitent passer au niveau supérieur avec des chances de réussite. Les niveaux scolaires choisis sont la fin du niveau 2, le niveau 4/5 (ou la fin de l’école primaire), puis la fin de la scolarité obligatoire.

Les domaines suivants ont été examinés : les langues en tant que matière ; les langues en tant que moyen d’instruction (histoire, mathématiques, sciences) ; le rôle des langues dans la socialisation, la construction de l’identité et des valeurs ; la question de l’évaluation.

Les experts des différents groupes se sont attachés à analyser les curricula d’un certain nombre d’états membres et des études de cas sont en préparation. Les résultats des différents groupes sont étudiés par un groupe de coordination constitué en groupes thématiques afin de poursuivre les travaux.

2008 : Rapport sur l’état d’avancement du projet

2006 - Deux conférences

  • 1ère Conférence intergouvernementale « Langues de scolarisation: vers un Cadre pour l’Europe », Strasbourg, Conseil de l’Europe, 16-18 octobre 2006

Ces études traitent par exemple du contenu et des objectifs de l’enseignement des langues de scolarisation ou de l’évaluation des compétences. Six de ces études abordent directement les questions de politique et les stratégies concernant les besoins linguistiques des enfants issus de l’immigration et ceux d’origine sociale défavorisée pour un apprentissage réussi dans toutes les matières.
Les textes sont disponibles en ligne.

  • Conférence internationale « Vers un Cadre européen commun de référence pour les langues de scolarisation ? », Cracovie, Pologne, 26 – 29 avril 2006

Les documents pour cette Conférence ne sont disponibles qu’en anglais

Pré-enquête en 2005
Résultats de la pré-enquête réalisée en 2005 auprès des états membres