Retour

Populisme – Quelle est la solidité de l’équilibre des pouvoirs institutionnels en Europe ?

Rapport 2017 du Secrétaire Général sur la situation de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit en Europe
Secrétaire Général Strasbourg 20 avril 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Populisme – Quelle est la solidité de l’équilibre des pouvoirs institutionnels en Europe ?

Alors que les partis nationalistes et xénophobes gagnent du terrain dans un nombre croissant de pays en s’en prenant aux élites et en exploitant les inquiétudes de la population face aux migrations, le Secrétaire Général Thorbjørn Jagland invite les pays membres du Conseil de l’Europe à s’examiner sans complaisance et à reprendre la main en établissant des institutions fiables et des sociétés inclusives, capables de résister aux assauts populistes.

Dans son 4e rapport sur la situation de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit en Europe, le Secrétaire Général évalue la solidité, dans l’ensemble des États membres, des cinq piliers de la sécurité démocratique que sont l’indépendance de la justice, la liberté d’expression, la liberté de réunion et d’association, le fonctionnement des institutions démocratiques et le caractère inclusif des sociétés, dans un contexte de populisme croissant.

Après avoir défini le populisme et exposé les comportements antidémocratiques et antipluralistes caractéristiques des politiques populistes, M. Jagland analyse les menaces que  cette tendance fait peser sur notre culture et nos structures démocratiques. Il évalue la capacité de résistance des institutions des États membres face à l’offensive populiste et s’interroge sur la solidité de l’équilibre des pouvoirs institutionnels.

Ce rapport privilégie les données les plus récentes, concernant essentiellement l’année 2016. Il illustre les défis auxquels sont confrontés les États membres par des exemples tirés exclusivement de documents du Conseil de l’Europe (décisions et recommandations, arrêts de la Cour, rapports de l’Assemblée, rapports du Commissaire aux droits de l’homme, avis de la Commission de Venise et conclusions des organes de suivi et des structures intergouvernementales). Il présente aussi des exemples de bonnes pratiques et recensent les évolutions positives constatées dans les États membres.


Libre expression et presse menacées

Populisme, fausses nouvelles et immixtions injustifiées sont les trois principaux défis auxquels les journalistes sont confrontés en Europe aujourd'hui. Que faire pour les protéger et ainsi préserver nos démocraties ?

“Libre expression et presse menacées”, rapport du SG et plus sur cette page dédiée >>>


Voir aussi :
En Europe, les journalistes sont exposés à la violence, aux intimidations et à l’autocensure, selon une étude du Conseil de l’Europe


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter