Organisations non gouvernementales

SESSION D’HIVER

COMMISSION EDUCATION ET CULTURE
CONF/EDUC(2013)SYN1

Strasbourg, le 9 février 2013

PROJET DE CARNET DE BORD
DE LA REUNION DU 22 janvier 2013

A L’ATTENTION DES MEMBRES DE LA COMMISSION EDUCATION ET CULTURE

La Commission éducation et culture sous la présidence de Sabine Rohmann

1. a adopté l’ordre du jour

2. a pris note des événements qui se sont déroulés depuis juin 2012. Présentation par Sabine Rohmann :

      a. Réunions du CDPPE (Comité Directeur des Pratiques Pour l’Education) :

        - Recommandation CM/Rec(2012)13 : « Assurer une éducation de qualité » (December 2012)

      b. 6ème Forum de Prague

        - décentralisation, participation sociale et responsabilisation des collectivités locales dans la gouvernance de l’éducation
        - éthique et intégrité pour la qualité des systèmes éducatifs
        - implication des parents, enseignants et élèves dans la gouvernance éducative et la gestion et la qualité de l’enseignement

      c. Forum Mondial de la Démocratie

        - La démocratie inclusive

      d. La Conférence de haut niveau à Tirana : « La diversité en Europe, une force pour l’avenir »

        - Tous les participants ont insisté sur l’importance de l’éducation

3. a intégré les événements et les pistes de réflexion pour l’année 2013

      a. Conférence de haut niveau à Andorre : Compétences pour une culture de la démocratie et le dialogue interculturel

      b. Conférence « Tlemcen+10 » : l’éducation interculturelle à la citoyenneté active et aux droits de l’homme

        - Passer du dialogue Nord-Sud à un vrai partenariat entre l’Europe et l’Afrique
        - Il est bon que la société civile prenne cette question en mains, en ce moment.

      c. Gérer la diversité, Comité Directeur de la Culture, du Patrimoine et du Paysage (CDCPP) et la Conférence des OING

      d. Le projet MEET sur l’éducation de qualité

      e. Pistes de réflexion :

        - Inclusions : quelles voies de réforme ?
        - Soutien scolaire : la lutte contre les fortes inégalités sociales, culturelles et territoriales
        - Autonomie des établissements : autonomie financière, gestion des ressources humaines, pédagogie
        - Education : changement de paradigme dans une société en mutation.

4. s’est investie dans le débat qui a suivi cette présentation :

      L’Education aux Droits de l’Homme ne vise pas seulement les enfants. Elle devrait être une priorité : comment mettre cela en route ?
      Il existe déjà des associations qui travaillent dans ce sens. Ne pourrait-on pas capitaliser ces différentes expériences ?
      La diversité des systèmes éducatifs en Europe : il faudrait confronter ces systèmes pour enrichir nos pratiques.
      Ne tentez pas d’avoir un système éducatif unique en Europe, l’expérience de 20 ans d’échanges scolaires et universitaires en Europe montre que les différences culturelles sont fortes et font aussi notre richesse.
      Enseigner les langues permet aussi de comprendre les cultures et d’ouvrir les esprits aux différences, de s’interroger sur ces différences.

5. s’est impliquée dans les différents groupes de travail

      - La profession d’enseignant au 21ème siècle
      - L’accès aux media numériques pour tous
      - « Vivre ensemble »

      - En raison des intempéries, le groupe « apprendre l’Histoire » n’a pas pu se réunir. Mais Yosanne Vella, responsable, va recontacter les membres de ce groupe afin de poursuivre le travail.

6. s’est investie dans les travaux de la séance plénière terminale.

6.1 Présentation des résultats des travaux des groupes

      a. Enseignant du 21ème siècle

        - Intervention de Josef Huber sur les défis actuels de la formation des enseignants
        - Echanges sur la mise en forme du questionnaire destiné aux interviews sur la profession d’enseignant au 21ème siècle.

      b. Media numériques pour tous

        - Open data, open information is changing our society
        - They change also education
        - Draft of a white paper

      c. Vivre ensemble

        - Communication de Gabriel Nissim sur la médiation
        - Outils pour le dialogue
        - Quelle collaboration avec la direction du CoE et les autres piliers ?
        - Participation du groupe sur l’enseignement de l’histoire qui travaille sur l’Histoire et les préjugés, l’histoire et les femmes.

6.2 Présentation du projet européen « ELICIT » par Marie-France Mailhos (AEDE)

      a. Le projet ELICIT « European Literacy and Citizenship Education » du programme Comenius Multilatéral :

Annexe : compte-rendu des travaux des groupes de travail

Groupe de travail
«  Enseignant au 21ème siècle »: quels défis ? quelle formation ? »
Mardi 22 janvier 2013, 10h30 à 12h.
Compte-rendu

1) Les défis actuels de la formation des enseignants : Intervention de Josef Huber.
Ces défis ne sont pas nouveaux. La formation change très lentement.
Même les réformes arrivent derrière les changements de la société.

La crise matérielle, financière met beaucoup plus de gens dans la précarité ; que fait-on pour aider les enseignants à faire face à cette situation ?

La formation des enseignants est tiraillée entre l’évaluation quantitative et le rôle éducationnel qui s’élargit. Tiraillement aussi au niveau politique entre l’évidence et la recherche d’une part et les principes de valeurs d’autre part.

Tiraillement entre les demandes quotidiennes.

La formation des maîtres est restreinte et limitée, se libérer pour participer à une formation est très difficile alors qu’on nous « bassine » pour un développement professionnel continu. Il y a aussi un manque d’enseignants dans certains pays.

La formation des enseignants à la matière est insuffisante, il faut les former aux compétences transversales : travail collaboratif, esprit critique, développement personnel. « Pestalozzi » travaille avec les enseignants pour développer le savoir, savoir-faire, savoir être, pour promouvoir les principes et valeurs de base du Conseil de l’Europe.

- La coopération du réseau Pestalozzi dans le cadre de nos travaux communs, en vue d’aboutir à un outil de formation permettant aux enseignants européens de faire face aux défis du 21ème siècle.
Le réseau Pestalozzi a déjà travaillé sur un projet de manifeste pour l’enseignant de 2032, défis et développements.

Communauté de pratique animée par José-Luis Garcia.

Questions/réponses à la suite de cette intervention

Nous sommes dans la troisième révolution : passages de l’oral à l’écrit, de l’écrit à l’imprimerie, de l’imprimerie au numérique.
Cette révolution modifie les capacités et structures intellectuelles et culturelles dont il faut tenir compte dans la formation des enseignants.
Le dialogue entre professeur et élève change car les compétences sont partagées.
Discussion sur le terme « apprenant » qui efface la notion d’autorité entre enseignant et élève.
Il y a d’autres façons d’instaurer une discipline : par la relation inter humaine, le respect de la compétence, l’engagement fort de l’enseignant, son attitude, sa posture.
L’objectif du questionnaire est précisément de recueillir l’information la plus large, la plus diversifiée auprès des enseignants eux-mêmes.
Pourquoi ne pas inclure une question précise sur ce point dans le questionnaire ?
Comment dialoguer avec les enseignants pour qu’ils soient prêts à faire évoluer leur enseignement ?
Comment fait-on pour que l’apprenant soit intéressé ?
Les évolutions technologiques sont rapides et remettent en question la façon d’apprendre.
Quelle a été l’expérience en tant qu’apprenant de l’enseignant d’aujourd’hui ?
50 universités américaines se sont organisées pour mettre en forme un module commun d’enseignement gratuit par e-learning. De même l’Open Université en Angleterre.
Les élèves ont déjà des iPad en lieu et place de cahiers, leurs enseignants souvent ne peuvent suivre cette évolution.
Mise en ligne de formations sous forme « collaborative ».

    2) Préparation de la passation des interviews 

- Gérard Viel nous rappelle les points-clés qu’il avait indiqués lors de la réunion précédente et que nous trouvons dans le dernier compte-rendu : l’interviewer est d’abord là pour « écouter » l’enseignant. Ecoute. Empathie. Reformulation des réponses. Relance à partir du guide d’entretien.
- ce guide sera réaménagé par le groupe de coordination, à partir des remarques formulées durant notre réunion.
- un guide d’analyse des entretiens est en cours de préparation et sera mis sur la plateforme du réseau Pestalozzi. A la suite de chaque entretien, les intervieweurs vont remplir cette grille. Le groupe de coordination fera la récolte puis l’analyse des résultats.
- Il convient aussi de collecter les données déjà existantes sur ce sujet pour compléter le résultat de nos entretiens ( articles, livres, revues, sites internet…)
- le choix des personnes interviewées est primordial (Cf. critères de choix)
- le questionnaire est prévu pour des entretiens, pas pour y répondre par écrit (enquête) !
- Décisions : les membres du groupe sont prêts à s’investir dans ce travail. Un échéancier sera envoyé à tous dans les plus brefs délais.

Groupe de travail –working group
L’accès aux medias numériques pour tous – Access to digital media for all

Minutes of this meeting:

    1. In this meeting about ten persons participated, the greater part were in this group before. Positive: continuity! Email addresses and names were updated.

    2. From the minutes of last meeting no comments. Thank you Simon Bryden for making notes. From the minutes we take one of our core issues: “Freedom of Access to Internet is a fundamental freedom of our age.” And we must be “Free to communicate and associate and to decide ourself how to use and access.”

    3. Karl Donert, president of EUROGEO (European Association of Geographers) presented on new media and the open information revolution in Europe in the context of the http://www.digital-earth.eu/
    His presentation can be found here:
    http://www.eurogeography.eu/digitalearth/CoE-europe-opendata.pptx
    A few notes from this presentation: Education left behind; Al Gore/Buckminster Fuller; Digital Agenda for Europe; Pillar VI from the Commission: Enhancing digital skills (literacy/inclusion); Examples from Creative Classroom Practices; the pace of change; INSPIRE; lots of free data to give away e.g. London Transport; fals data; the quality of the data; privacy property rights ethicslaw; the role of education & critical awareness; discuss the items for white paper; also focus on the impaired.

    4/5/6/7. We end up with a small group of four of us to work on a white paper. Group might meet before June. Members: Lena (SE); Emiel (SE) ; Didier (BE); Harry (NL). As commentator David Pollock volunteered.
    We had interesting discussions, working group is eager to start the work.
    Thanks to all!

    To be continued!

Groupe de travail « vivre ensemble »

Le groupe a travaillé sur deux thématiques :

1/ Intervention de Gabriel Nissim sur la « médiation au cœur du dialogue interculturel »

Après l’intervention riche et intéressante de Gabriel NISSIM s’est développé un vif débat autour de la thématique. Le texte de cet exposé sera bientôt accessible sur la plate-forme Moodle

Le groupe s’est mis d’accord sur l’importance de cette approche qui lui a semblé être un instrument pertinent pour le succès du vivre ensemble.

Le débat a bien démontré que la médiation touche tous les domaines de la vie sociétale : le social, l’éducation, la culture, la santé. Par sa démarche même, la médiation mène nos réflexions et nos activités du « moi » vers le « nous ». Elle nous dirige vers un processus humain qui nous aide, nous la société civile, à développer :

    · la responsabilité des citoyens et leur implication pour la qualité démocratique du vivre-ensemble
    · les droits de l’Homme, base de ce vivre-ensemble.

Le groupe continuera à travailler sur ce sujet.

2/ Coopération du groupe de travail avec Gianluca Silverstrini, DGII, chef de division « Gérer la diversité »

Le groupe de travail a manifesté son intérêt et sa volonté de participer à la coopération avec Gianluca Silvestrini dans le domaine de la gestion de la diversité et de la promotion du vivre ensemble.

D’ici jusqu’au mois de juin, le groupe développera un premier projet centré sur des possibilités de coopération – objectifs, contenus, méthodes. Cette coopération pourra aussi se construire entre le groupe « vivre ensemble » et le groupe « apprendre l’histoire ».

Un document de base sera rédigé par Sabine Rohmann et communiqué aux membres du groupe pour avis.