Lutte contre la discrimination au Maroc

 

A travers ce projet d'une durée de deux ans, le Conseil de l'Europe apportera son expertise, notamment celle de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI), pour le développement d'institutions indépendantes chargées de lutter contre les discriminations et de promouvoir l'égalité, en tenant compte des initiatives déjà menées ou prévues par les autorités marocaines. Le projet vise également à soutenir le Mouvement national contre le Discours de Haine, conformément aux normes et bonnes pratiques du Conseil de l'Europe en matière de lutte contre le discours de haine.

objectifs du projet objectifs du projet

Le projet vise à renforcer les capacités des institutions et de la société civile à lutter contre la discrimination et à promouvoir l'égalité, sur la base des normes de l'ECRI, en particulier les recommandations de politique générale n°2 sur les organismes de promotion de l'égalité, n°7 sur la législation nationale pour lutter contre le racisme et la discrimination raciale et n°15 sur la lutte contre le discours de haine.

  • l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination (APALD), une fois ses membres désignés et sa structure définie, bénéficiera du soutien du Conseil de l'Europe et d'échanges d'expériences avec des instances similaires dans les Etats membres;
  • soutien au Conseil national des droits de l'homme pour le renforcement de ses capacités et de son expertise dans la lutte contre le racisme et la discrimination raciale;
  • soutien au ministère de la Justice chargé de rédiger la législation et les statuts anti-discrimination;
  • soutien à la poursuite du Mouvement contre le Discours de haine et en particulier aux militants des ONG.

Ce projet est mis en œuvre dans le cadre du Partenariat de voisinage du Conseil de l'Europe avec le Maroc 2018-2021 avec le soutien du Liechtenstein, de la Norvège et de l’Espagne