Retour

Traite et exploitation - La Commissaire aux droits de l'homme appelle à une action rapide

Commissaire aux droits de l’homme Strasbourg 12 septembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
©271 EAK MOTO/shutterstock.com

©271 EAK MOTO/shutterstock.com

« Peu de violations des droits de l’homme sont aussi unanimement condamnées par les États membres du Conseil de l’Europe que l’exploitation des plus vulnérables. De ce fait, année après année, la lutte contre la traite des êtres humains ou l’élimination de ce que certains appellent l’esclavage moderne prennent une place croissante parmi les enjeux prioritaires pour ces États », déclare Dunja Mijatović, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, en publiant aujourd’hui son article dans le carnet des droits de l’homme.

Cette évolution est justifiée, car les actes de ce type constituent des atteintes flagrantes à la dignité humaine. Bien que tout individu puisse être victime de l’exploitation et de la raite, certains groupes sont particulièrement vulnérables.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter