Retour

La Macédoine du Nord a besoin de plus de transparence de la part du gouvernement et de forces de police dépolitisées

Groupe d’États contre la corruption (GRECO) Strasbourg 27 juin 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Macédoine du Nord a besoin de plus de transparence de la part du gouvernement et de forces de police dépolitisées

Dans son rapport sur la prévention de la corruption des personnes exerçant de hautes fonctions de l’exécutif et des services de détection et de répression en Macédoine du Nord, le Groupe d’États contre la corruption (GRECO) du Conseil de l’Europe invite le gouvernement à rendre ses travaux plus transparents et à dépolitiser les forces de police du pays (voir également la version macédonienne du rapport).

Particulièrement préoccupé par l’absence de transparence des activités du gouvernement, le GRECO préconise davantage de réglementation et de transparence en ce qui concerne les personnes exerçant de hautes fonctions de l’exécutif, dont les conseillers et les collaborateurs extérieurs engagés à la discrétion du gouvernement central.

Le groupe anticorruption du Conseil de l’Europe demande instamment au gouvernement d’autoriser le public à avoir accès aux informations concernant les noms et les fonctions des participants à ses réunions et à garantir la transparence des contacts des représentants de l’État avec les lobbyistes et les tiers cherchant à influencer le processus décisionnel public. Il suggère aussi de compléter les règles en matière de divulgation des situations de conflits d’intérêts par des orientations pratiques et une formation.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter