Retour

Le premier rapport sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul par la Géorgie salue les mesures législatives et demande davantage de services pour les victimes et des sanctions dissuasives contre les auteurs d’infractions

GREVIO Strasbourg 22 novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le premier rapport sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul par la Géorgie salue les mesures législatives et demande davantage de services pour les victimes et des sanctions dissuasives contre les auteurs d’infractions

Dans son premier rapport sur la Géorgie le GREVIO, organe de suivi du Conseil de l’Europe, s'est félicité des nombreuses mesures prises par les autorités géorgiennes pour harmoniser la législation, les politiques et le cadre institutionnel de la Géorgie avec les normes de la Convention d’Istanbul. Toutefois, d’autres modifications législatives sont indispensables, un plus grand nombre de refuges pour les victimes de violence domestique et de centres d’aide d’urgence pour les victimes de violences sexuelles devraient être créés dans tout le pays, les obstacles bureaucratiques à l’obtention du statut de victime devraient être levés et des mesures pour accroître l’égalité des femmes dans la société géorgienne, où les mentalités patriarcales demeurent omniprésentes, doivent être prises de toute urgence. Les commentaires du gouvernement géorgien ont également été publiés.

Dans son rapport, le GREVIO exhorte les autorités géorgiennes à veiller à ce que les victimes de violence à l’égard des femmes nécessitant une protection, quels que soient leur statut et leur lieu de résidence, ne puissent en aucune circonstance être renvoyées vers un pays où leur vie serait en péril ou dans lequel elles pourraient être victimes de torture ou de peines ou traitements inhumains ou dégradants.

Enfin, le GREVIO souligne que les attitudes patriarcales ainsi que les stéréotypes sur les rôles des femmes et des hommes et les comportements acceptables continuent de dominer la société géorgienne. Il convient de s'attaquer aux stéréotypes sexistes omniprésents et à leur propagation par les médias et de déployer de toute urgence des efforts pour renforcer l’égalité des femmes dans la société, dans le discours public et dans les médias.

 Communiqué de presse

 Le GREVIO et la Géorgie


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter