Retour

Vote du 2 octobre : une occasion manquée pour la démocratie locale en Géorgie, déclare le Chef de la délégation du Congrès

Congrès Strasbourg 4 octobre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Vote du 2 octobre : une occasion manquée pour la démocratie locale en Géorgie, déclare le Chef de la délégation du Congrès

En conclusion de la mission menée par le Congrès pour observer les élections locales du 2 octobre en Géorgie, David Eray (Suisse, PPE/CCE), chef de la délégation, a souligné l'environnement politique extrêmement polarisé dans le pays. Il a également attiré l'attention sur l'augmentation des agressions verbales, des discours de haine et des fake news dans les médias sociaux pendant la campagne.

"Cette polarisation a eu un effet paralysant sur la démocratie locale qui, en fait, a été prise en otage par la situation politique nationale globale. Dans ce contexte, ce scrutin a été une occasion manquée pour la démocratie locale en Géorgie", a déclaré M. Eray. Le manque d'équité, la pression exercée sur les électeurs et l'achat de voix sont d'autres caractéristiques de ces élections qui ont suscité l'inquiétude de la délégation du Congrès.


 Site web du Congrès


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter