Retour

Des inspecteur-trice-s géorgien-ne-s formé-e-s comme formateur-trice-s sur les cas de violence sexuelle

Tbilissi 29/06/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Des inspecteur-trice-s géorgien-ne-s formé-e-s comme formateur-trice-s sur les cas de violence sexuelle

Dix représentant-e-s du Ministère géorgien des Affaires Intérieures ont suivi avec succès une formation de quatre jours sur les affaires de violence sexuelle. 

"Cette formation de formateur-trice-s est une étape importante pour la formation continue des inspecteur-trice-s, afin d'harmoniser l'administration de la justice sur les cas de violence sexuelle avec les normes internationales en matière de droits humains et avec les exigences de la Convention d'Istanbul en particulier", a déclaré Iza Kasrelishvili, Inspectrice à la Division des droits humains du Département du suivi de la qualité de la protection et des enquêtes sur les droits humains.

Les participant-e-s ont appris les concepts clés de la violence sexuelle, le cadre juridique international et européen, les normes et pratiques nationales ainsi que les aspects psychologiques du travail avec les victimes. Cette formation visait également à renforcer leurs compétences en matière de formation et est basée sur les résultats de l'étude "Administration de la justice sur les crimes de violence sexuelle à l’égard des femmes en Géorgie" ainsi que sur le manuel pour les enquêteur-trice-s, procureur-e-s et juges sur le traitement des crimes de violence sexuelle, développé par le Conseil de l'Europe en coopération avec les autorités nationales, ONU Femmes et Equality Now (ONG).

Les participant-e-s ont manifesté leur satisfaction à l'égard de la formation : "Les connaissances acquises lors de cette formation m'aideront à mettre en œuvre efficacement une approche centrée sur la victime et fondée sur le contexte dans la pratique et à améliorer la qualité des enquêtes à cet égard", a déclaré Nati Gelovani, Cheffe par intérim du Département du suivi de la qualité de la protection et des enquêtes sur les droits humains.

Cette activité a été organisée dans le cadre du projet du Conseil de l'Europe "Promouvoir une approche intégrée pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et renforcer l’égalité entre les femmes et les hommes en Géorgie".