Le Conseil de l’Europe s’intéresse depuis 2002 à l’étude des religions dans l’enseignement public à travers l’Europe.


Les événements survenus le 11 septembre 2001 aux États-Unis ont amené à revoir l’idée que l’étude des religions n’avait pas sa place dans l’enseignement public.

 

Dans ses travaux, le Service de l’éducation du Conseil de l’Europe ne s’intéresse pas en priorité à l’éducation religieuse et à son rôle dans les programmes officiels, mais s’attache à construire une approche de l’apprentissage interculturel favorable au dialogue, à la compréhension mutuelle et au vivre-ensemble.


Les approches, méthodes et expériences d’apprentissage promues par le Conseil de l’Europe reposent sur trois principes :

la religion est un fait culturel important (similaire à d’autres bases de l’identité telles que les langues, l’histoire ou le patrimoine culturel) ;

les valeurs et les visions du monde doivent être développées progressivement, sur le plan social et personnel, à partir d’expériences d’apprentissage concrètes ;

il faut encourager une approche intégrée des valeurs spirituelles, religieuses, morales et civiques.