Veuillez sélectionner des recommandations et/ou des pays dans la liste déroulante qui se trouve à droite.

Retour

L’Initiative des villes historiques (Historic Towns Initiative)

©The Heritage Council

©The Heritage Council

Localisation de l’initiative :

 IRLANDE


Localisation de l’initiative :

D10 - S’appuyer sur le patrimoine culturel pour distinguer un territoire et renforcer son attractivité et son renom


Période :

2013


Description succincte de l’initiative :

L’Initiative des villes historiques (Historic Towns Initiative) est une initiative conjointe du ministère des Arts du Patrimoine et du Gaeltacht (DAHG), du Conseil du patrimoine (Heritage Council) et de Fáilte Ireland dans le prolongement de celle des « villes du patrimoine » (Heritage Towns). Le but de cette initiative est de favoriser la régénération des villes historiques d’Irlande (dont beaucoup ont connu des difficultés ces dernières années) à partir de leur patrimoine. Le ministre a lancé en février 2013 un cadre de référence pour l’Initiative des villes historiques, définissant les étapes à suivre pour tout projet de régénération urbaine fondée sur le patrimoine. Une phase pilote de l’initiative a été engagée en 2013 et 2014 dans trois villes – Listowel, Westport et Youghal – et a été gérée en partenariat avec Fáilte Ireland, le Conseil du patrimoine et les trois collectivités locales concernées. Les projets pilotes ont été financés par des dépenses d’investissement du DAHG à hauteur de 240 000 euros (et un soutien financier de Fáilte Ireland) en 2013 auxquelles sont venus s’ajouter 101 000 euros des fonds du DAHG en 2014 et des investissements des pouvoirs locaux, des chambres de commerce et de particuliers. Parmi les projets financés figuraient des travaux d’amélioration de l’espace public et des façades, le rajeunissement et la promotion d’un quartier historique, des travaux de conservation de structures protégées et de structures faisant partie d’aires de conservation architecturale, des programmes de conservation de devantures, la signalisation d’un parcours du patrimoine et un projet inédit de plantation d’un verger linéaire le long de la voie verte de la ville de Westport, mené par la localité. Chaque ville pilote a affecté une partie de la contribution de Fáilte Ireland au financement d’une étude préliminaire menée par Behaviour & Attitudes pour sonder les résidents, les visiteurs et les entreprises locales. Un déploiement national de l’initiative est aujourd’hui envisagé, sous réserve d’un soutien financier suffisant du ministère des Finances.


Objectifs de l’initiative :

  • promouvoir la régénération des villes irlandaises fondée sur le patrimoine
  • réunir les habitants, les entreprises et l’administration locale pour définir une vision commune pour leur ville et mettre en œuvre les actions nécessaires pour la concrétiser.
  • faire en sorte que les travaux réalisés sur l’environnement bâti historique répondent aux normes les plus rigoureuses.

Évaluation succincte des résultats de l’initiative :

Sur le plan économique, le financement du DAHG à hauteur de 240 000 € en 2013 a attiré 351 000 €, soit un facteur multiplicateur de 1,5 ; d’après les projections, le financement de 120 000 € en 2014 devrait attirer 24 000 €. Cet effet est la combinaison de financements privés de financements publics des autorités locales. Le facteur multiplicateur est jugé très satisfaisant pour un projet pilote. Si l’on en juge par d’autres programmes similaires à travers le monde, l’extension du programme de l’Initiative des villes historiques au niveau national devrait attirer d’importants investissements. L’investissement de Historic Scotland dans le programme de régénération des aires de conservation à hauteur de 6,7 millions de livres a induit 18,6 millions de livres supplémentaires d’investissement d’autres sources, ce qui représente un facteur multiplicateur de près de 3:11:3. Étant donné la valeur en capital du programme, une étude complète de rentabilité des investissements n’a pas été jugée nécessaire. Cela dit, une brève analyse coût-avantage sur les résultats et les risques a montré que le programme remplissait ses objectifs et que les ressources étaient bien utilisées.

Le bilan doit également prendre en considération le nombre d’emplois soutenus par ce projet pilote dans la construction, la conservation et les services auxiliaires, ainsi que le nombre d’emplois rendus durables grâce à l’augmentation du chiffre d’affaires des entreprises locales et à la venue de visiteurs dans les trois villes concernées. Le rapport ECORYS sur la valeur économique de l’environnement historique irlandais menée par le Conseil du patrimoine en 2012 conclut que la conservation du patrimoine et le tourisme ont une valeur économique très importante et que l’environnement historique de l’Irlande favorise plus de 25 000 emplois équivalent temps plein et contribue à hauteur de 1,5 milliards d’euros à la valeur ajoutée brute au niveau national. Une étude de l’Association des agents de conservation architecturale (mars 2011) a également estimé que pour chaque euro donné par l’État pour soutenir des travaux de conservation, 4,38 € étaient dépensés dans le secteur de la construction. À Westport, les projets engagés ont contribué à la formation aux techniques traditionnelles et à la création d’une base de compétences pour les travaux futurs. Le rapport de 2010 sur les priorités d’investissement en infrastructures du ministère des Finances a conclu que chaque million d’euros investi dans des projets de construction permettait de maintenir entre 8 et 12 emplois. Listowel a estimé qu’un simple investissement de 120 000 € pour la phase pilote du HTI en 2013 avait soutenu 12 emplois et généré de nombreuses autres offres d’emploi connexes.

Chaque ville pilote a adapté le cadre à sa propre situation. Youghal avait mis en place un plan de régénération dès 2005 et a saisi l’occasion du HTI pour mettre en œuvre des actions supplémentaires de ce plan. Westport s’est engagée dans le processus au deuxième semestre de la première année du projet pilote pour mener des consultations publiques sur l’élaboration d’un plan patrimonial/de conservation pour la ville. Cela dit, elle dispose d’un plan d’aménagement urbain depuis 2000. Listowel a affecté des ressources au développement du plan de régénération axé sur le patrimoine en 2014 et s’est beaucoup appuyée sur son plan d’aménagement de l’espace public en 2013. Avec le recul, il aurait été préférable qu’un plan de régénération ait déjà été établi avant le lancement des projets car cela aurait donné à chaque ville et à ses résidents et entreprises une vision claire pour l’avenir de la ville, assortie d’objectifs concrets. Dans l’idéal, le plan d’action en matière de régénération devrait compléter les plans de développement local, plans patrimoniaux et plans d’aménagement de l’espace public de chaque ville. En effet, dans certains projets qui ne se sont pas déroulés comme prévu, l’absence de priorités a posé problème pour la réaffectation des fonds à d’autres projets.


Ressources en ligne :


Contact :

Ms Jacqui Donnelly
Architectural Conservation Advisor
Custom House
Dublin 1
Tel.: +353 18882135
Email: [email protected]


FILTRE PAR FILTRE PAR
Composantes
1. LA COMPOSANTE « SOCIALE » (S)
S1
S10
S2
S3
S4
S5
S6
S7
S8
S9
2. COMPOSANTE « DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL ET ÉCONOMIQUE » (D)
D1
D10
D11
D2
D3
D4
D5
D6
D7
D8
D9
3. COMPOSANTE « CONNAISSANCE ET ÉDUCATION » (K)
K1
K10
K11
K2
K3
K4
K5
K6
K7
K8
K9
Pays et organisations internationales
Albanie
Andorre
Arménie
Autriche
Azerbaïdjan
Bélarus
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Bulgarie
Croatie
Chypre
République tchèque
Danemark
Estonie
Europe
Finlande
France
Géorgie
Allemagne
Grèce
Saint Siège
Hongrie
Islande
Irlande
Italie
Kazakhstan
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Monaco
Monténégro
Pays-Bas
Macédoine du Nord
Norvège
Pologne
Portugal
République de Moldova
Roumanie
Fédération de Russie
Saint Marin
Serbie
République slovaque
Slovénie
Espagne
Suède
Suisse
Turquie
Ukraine
Unesco
Royaume-Uni
Reset Filter

The golden collection of good practices