L’impact des mesures d’austérité sur les enfants et leurs droits
 

Que pensent les enfants de l’impact des mesures d’austérité sur leur vie et sur l’accomplissement de leurs droits fondamentaux ?

Les morsures de l’austérité : les enfants s’expriment est un projet conjoint du Conseil de l’Europe et du Réseau européen des médiateurs pour enfants (ENOC). Ecoutons ce que les enfants ont à dire en ces temps d’austérité !
 

Qu’entendons-nous par « austérité » ?

Le terme « austérité » fait référence aux politiques adoptées en réaction à la crise économique qui a débuté en 2008. La plupart du temps, il s’agit d’un ensemble de mesures visant à réduire les dépenses et à accroître les revenus de l’Etat.
 

De manière générale, quels sont les effets de l’austérité sur les enfants ?

Les mesures d’austérité affectent les enfants de plusieurs façons. Les aspects budgétaires, financiers et sociaux de la crise, de même que ceux liés au travail, touchent au bien-être et aux droits des enfants. Pour de nombreuses familles, la hausse du chômage et la baisse des revenus augmente le risque de sombrer dans la pauvreté.

Les enfants souffrent davantage que les adultes, mais la crise ne les atteint pas tous de la même façon. Les enfants vulnérables, tels que les enfants roms, les enfants de familles monoparentales et les enfants migrants, ont tendance à être les plus touchés. Le pourcentage d’enfants menacés par la pauvreté et l’exclusion sociale varie d’un pays à l’autre. Ces problèmes ont toujours existé, mais la crise a aggravé la situation.

Les enfants qui grandissent dans la pauvreté ou l’exclusion sociale ont de moins bonnes perspectives de réussir à l’école, de jouir d’une bonne santé et de s’épanouir pleinement plus tard dans la vie. La pauvreté des enfants a tendance se transmettre d’une génération à l’autre. Il ne s’agit pas seulement d’une question d’argent. La pauvreté va de pair avec l’exclusion sociale, une absence de perspectives et un accès restreint à des services tels que la garde d’enfants, une éducation de qualité et un logement décent. La pauvreté peut également empêcher les enfants de prendre part à des activités socio-culturelles avec d’autres enfants.

accès direct accès direct
partenaires partenaires
nous suivre nous suivre