Organisations non gouvernementales

    SESSION D’HIVER

    CONFERENCE DES OING
    CONF/PLE(2011)SYN1

                      Strasbourg, 2 mars 2011

CARNET DE BORD

    A L’ATTENTION DES MEMBRES DE LA CONFERENCE DES OING

    La Conférence des OING, réunie en session plénière le 25 Janvier 2011 à Strasbourg sous la présidence de Jean-Marie Heydt :

    1. A adopté l’ordre du jour

    2. A entendu le Président exposer le processus de la réforme, fruit d’un travail intensif du Bureau et de la Commission permanente qui se sont réunis à maintes reprises depuis la session d’octobre 2010 pour élaborer les deux documents qui sont proposés. Cette session est décisionnelle et l’année 2011 sera une année de transition.

      Le Président souligne fortement que « refuser de changer et de modifier nos méthodes de travail, c’est condamner la Conférence des OING ». Il réitère que ce processus avait été engagé bien avant la réforme entreprise par le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe.

      Le Président donne lecture du premier document « Réforme de la Conférence des OING : La Conférence des OING, force de proposition de la société civile » [lien vers le document] validé par la majorité des membres présents à la réunion de la Commission permanente du 24 janvier 2011.

      Il explique que le deuxième document « Texte de support à la réflexion qui sera menée lors de la commission permanente + des commissions et groupes transversaux + la session plénière » [lien vers le document], complète le document sur la réforme mais n’a pas encore été validé. Ce texte servira de support aux travaux de mise en œuvre qui seront menés lors de la réunion de la Commission permanente.

      Le contenu de ces deux documents ont pour vocation d’être validés lors de la Plénière du 27 janvier 2011.

      Le Président souligne l’aspect bénévole dans la mesure où très nombreux sont les représentants qui viennent sur leur temps de vacances ou de congés et même le temps et l’argent investis par les ONG dès lors qu’elles payent elles-mêmes les frais des déplacements et de l’hébergement.

      Le Président donne le montant du budget global du Conseil de l’Europe pour la société civile, y compris le Ecoles politiques et le Forum sur l’avenir de la démocratie, soit 1 060 000 Euro (hors frais de personnel) et ce qu’il reste pour la Conférence des OING, soit 220 000 Euros pour des sessions, traduction et production de documents et actions telles que la mise en œuvre du Code de bonne pratique pour la participation civile au processus décisionnel, le travail du Conseil d’Experts en matière du droit des ONG, les congrès régionaux d’ONG ou les séminaires en Russie.

      Ce budget oblige la Conférence des OING à faire des choix. Les plus importants retenus par la Commission permanente ont été présentés brièvement :

      - la réduction du nombre de sessions à deux sessions par an, soit une session en janvier et une session en juin ;

      - l’organisation d’un moment fort dans l’année du type agora ou débat qui aurait lieu lors de la session de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe en automne ;

      - la création d’une cellule opérationnelle afin d’être en capacité de réagir rapidement à l’actualité ;

      - une plate-forme numérique – lieu d’écoute et d’échange (pour cette initiative, des moyens financiers et humains doivent être trouvés car elle ne serait pas financée par le budget de la Conférence) ;

      - écriture d’une Newsletter - pour la visibilité de la Conférence des OING (tant interne qu’externe) ;

      - création de trois commissions thématiques en remplacement des commissions et groupes transversaux actuels. Les commissions seront à repenser dans leur mode de fonctionnement : elles devront être un véritable lieu de débat. Le Président de la Conférence demande aux Présidents des commissions et groupes transversaux actuels de faire des proposions quant aux thèmes et aux noms des futures commissions.

      Le Président souligne que, dès la semaine suivant la session, un groupe de travail préparera la session de juin afin que les nouvelles commissions puissent fonctionner dès juin 2011. Il souligne qu’un signal fort de notre capacité à réagir avec les moyens dont nous disposons doit être donné.

      Mi avril, le Comité des Ministres finalisera les budgets 2012 / 2013. Durant ce temps, des échanges auront lieu entre le représentant du Secrétaire Général et le Président de la Conférence afin de parvenir à un texte qui fasse consensus.

3. Divers

A été informée que Cyril Ritchie a été élu Président de la CONGO, Conférence des ONG à l’ONU.