Organisations non gouvernementales

Recommandation adoptée le 1er octobre 2009
CONF/PLE(2009)REC8

“Lutte contre la pauvreté”

La Conférence des OING du Conseil de l’Europe,

    - Consciente du fait qu’affirmer les droits de l’homme civils, économiques, sociaux et culturels est à la fois un défi et un engagement de la société toute entière ;

    - Tenant compte de l’engagement de nombreuses OING dans la lutte contre la pauvreté et de l’expertise acquise par leurs membres actifs depuis bien des années pour accompagner les personnes en situation de pauvreté dans la reconquête de leurs droits ;

    - Constatant la gravité des bouleversements induits par la crise économique et par les inévitables changements profonds qui vont s’en suivre ;

    - Considérant que ces bouleversements auront des effets négatifs sur les populations les plus vulnérables et augmenteront le nombre et la gravité des situations de pauvreté ;

    - Considérant que l’exclusion sociale d’une partie de la population constitue une menace pour la cohésion de la société dans son ensemble ;

    - Considérant que seuls les Etats, par une politique concertée, peuvent entreprendre les mesures nécessaires pour lutter contre la pauvreté.

    Souhaite apporter sa contribution à la réflexion et l’élaboration des politiques et programmes d’investissement à court, moyen et long terme que les Etats doivent mettre en œuvre d’urgence pour vaincre la pauvreté en Europe.

Recommande en conséquence au Comité des Ministres :

- de donner suite à la proposition de la Conférence des OING d’inscrire l’article 30 de la Charte Sociale Européenne (révisée) dans le «  noyau dur »  de celle-ci et d’insister auprès des Etats pour qu’ils acceptent cette disposition et qu’ils signent et/ou ratifient la Charte Sociale ( révisée) s’ils ne l’ont pas encore fait ;

- d’adopter un Plan d’Action pour les années 2011-2021 destiné à guider les Etats membres dans un programme pour l’éradication de la pauvreté qui, dans ses grandes lignes, tienne compte, entre autres, des mesures préconisées ci-dessus et soit assorti des moyens de suivi de sa mise en œuvre.