Lutte contre la traite des êtres humains

Cinq ans dengagement lutter contre la traite des tres humains en Europe


Strasbourg, le 1er fvrier 2013 Ce jour marque le 5e anniversaire de l'entre en vigueur de la Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des tres humains.
 
Mettant laccent sur les droits humains des victimes de la traite, la Convention contient des mesures visant assurer lidentification des victimes, leur assistance et protection, ainsi que la poursuite des trafiquants et la coopration internationale.
 
Charg de veiller au respect des obligations de ce trait, le Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur la traite des tres humains (GRETA) a dj publi 16 rapports nationaux. Ceux concernant la France et la Lettonie viennent juste d'tre rendus publics. Un constat sans appel : si la traite aux fins d'exploitation sexuelle persiste, celle aux fins de travail ou de services forcs augmente en Europe.
 
Parmi les mesures concrtes prconises par ce collge europen d'experts indpendants : la protection effective des victimes et des tmoins contre les reprsailles des personnes impliques dans la traite et lindemnisation des victimes.
 
 L'absence de programmes de protection des victimes et des tmoins empche les tmoignages et nuit ainsi aux preuves utiles la condamnation des trafiquants , analyse Nicolas Le Coz, Prsident du GRETA.
 
Il ajoute :  L'indigence voire l'absence dindemnisations verses aux victimes qui ont pourtant subi un prjudice considrable a justifi que le GRETA exhorte certains gouvernements garantir cette indemnisation par la cration d'un fonds national et par la confiscation des biens et revenus illgalement amasss par les trafiquants .
 
Si 39 Etats ont dj accept d'tre lis par la Convention, tmoignant d'une profonde prise de conscience europenne quant l'urgence de lutter contre la traite et de cooprer, l'Estonie, la Grce, la Hongrie, le Liechtenstein, Monaco, la Russie, la Rpublique tchque et la Turquie n'y ont pas encore adhr.  Pourtant, ces huit pays seraient mieux prmunis contre l'emprise des rseaux des trafiquants en mettant en place le cadre complet et efficace prvu par la Convention , souligne le Prsident du GRETA.  
 
 La Convention a certes t labore en Europe, mais elle nest pas destine seulement lEurope , dclare Nicolas Le Coz.  Nous devons continuer la promouvoir au-del du continent europen afin que ses dispositions et le cadre de coopration quelle fournit puissent bnficier dautres rgions .